30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueUn rapport de l’OTAN considère que l’Algérie représente un danger pour l’Europe

Un rapport de l’OTAN considère que l’Algérie représente un danger pour l’Europe

Publié le

- Publicité -

Algérie – Selon un rapport publié par l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), notre pays représente un risque pour la sécurité de l’Europe. On expose pour vous les détails, dans cette édition du lundi 20 juin 2022.

En effet, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord a publié en début de juin un rapport. À travers le document, l’OTAN a laissé entendre que l’Algérie est une source de danger pour l’Europe. Il s’agit de ce qu’a dévoilé la version germanophone du site américain Business Insider, relayé par le média arabophone Echorouk.

Effectivement, l’alliance politico-militaire qui regroupe une trentaine de pays a qualifié notre pays de « risque pour la sécurité » du Vieux continent. Selon la même source, la menace est liée notamment aux livraisons du gaz naturel DZ vers l’Europe du Sud, explique le même quotidien arabophone.

- Publicité -

Les paramétres des inquiétudes de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord

Dans ce sens, l’OTAN a indiqué que ce dixième producteur mondial de gaz pourrait utiliser cette ressource énergétique comme un outil de pression politique. Et copier de ce fait la Russie qui utilise le GNL comme une arme géopolitique. Il s’agit là encore de ce dont nous informe la même source médiatique.

Les inquiétudes de l’instance militaire ont surgi particulièrement suite à la menace formulée par Alger. Celle qui consiste à rompre le contrat de fourniture de gaz au territoire hispanique. Et ce, si Madrid venait à l’acheminer vers une destination tierce.

Il sied de rappeler que la décision prise par notre pays intervient dans un contexte de montée de tensions diplomatiques entre l’Algérie et l’Espagne. Cela, sur le dossier du Sahara occidental.

- Publicité -

En effet, Madrid qui a toujours prôné la neutralité, avait opéré un revirement de taille. Et ce, en apportant son soutien au Royaume chérifien. Une situation qui avait, rappelle-t-on, suscité la colère du gouvernement algérien.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -