Rapport de l’Algérie sur l’arbitre Bakary Gassama : des infos tombent (vidéo)

Foot – Salah-Bey Aboud, chargé de communication de la Fédération algérienne de football (FAF), a révélé de nouveaux détails concernant le rapport d’information, déposé auprès de la FIFA , sur les décisions arbitrales du Gambien Bakary Gassama, arbitre du match barrage retour Algérie – Cameroun. Nous les reprenons pour vous dans les lignes qui suivent. 

Si l’arrivée de Belmadi à la tête de l’EN semblait la rapprocher de sa quête à une cinquième participation au Mondial, la rechute est sévère. Alors que la phase finale au Qatar se profilait avec un but d’avance et un Slimani toujours décisif, elle a vu son rêve brisé par le Cameroun, à la surprise générale. Les dirigeants de l’équipe d’Algérie ont dénoncé, via un rapport officiel, des erreurs arbitrales de la part de l’arbitre Bakary Gassama. 

Considéré comme l’un des principaux favoris à la qualification pour la Coupe du monde 2022, l’effectif algérien s’est finalement liquéfié à domicile. D’abord par Raïs M’Bolhi, auteur d’une sortie aérienne ratée sur le premier but camerounais puis le relâchement de la défense, dont a su profiter Toko-Ekambi pour sauver les siens dans les dernières minutes (120’+4). 

Mais l’action qui a fait basculer cette rencontre ayant opposé l’Algérie au Cameroun au stade Mustapha-Tchaker n’aurait jamais dû être validée, selon le clan algérien. Pour les dirigeants de la sélection algérienne, le but égalisateur des Lions Indomptables est entaché d’une erreur de Léandre Tawamba, qui avait poussé Aïssa Mandi sur Raïs M’Bolhi, sorti pour boxer ou attraper le ballon. 

Algérie – Cameroun : le sort du recours fait à la FIFA élucidé ! 

Dans sa lettre de recours adressée à la FIFA, l’instance dirigeante du football algérien pointe du doigt la prestation de l’homme en noir Bakary Gassama mais également le rôle des arbitres allemands de la VAR. Tous ont, de son avis, fait preuve d’un manque de sanction contre les joueurs du Cameroun. Ce même arbitrage, a-elle pesté, a également fermé les yeux sur plusieurs penaltys flagrants, qui auraient pu changer le cours du jeu. 

Mais quelles avancées depuis l’introduction dudit rapport auprès de la fédération sportive internationale de football ? Une question à laquelle Salah-Bey Aboud a tenu à répondre au micro de la chaîne privée El Bilad. Nous relayons pour vous sa réponse dans notre édition du mardi 5 avril 2022. « Le recours se retrouve toujours au niveau de la FIFA. Mais je ne pourrai rentrer dans les détails qu’après la réception d’une réponse ». 

Il s’agit là de ce qu’a déclaré, dans un premier temps, le chargé de communication de la Fédération algérienne de football (FAF). Il a ensuite fait état d’une collecte de preuves concrètes qui devront convaincre la FIFA d’ouvrir une enquête. 

« Nous ne sommes pas en mesure de dire s’il s’agit d’erreurs arbitrales intentionnelles. Ce dont je peux vous assurer c’est que nous disposons de bons arguments susceptibles de prouver qu’il y a bel et bien eu des erreurs techniques ». C’est ce qu’a alors fait savoir le même responsable. On devrait donc en savoir plus très prochainement. D’ici là, restez branchés à notre média.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

5 Commentaires

  1. Moi si j’avais le pouvoir,je ne me plaindrait pas à la fifa,parce-que la fifa sait très bien ce qui se passe.nous avons été lésé en 1982 et en suite 2022.basta.la seule et unique solution sortons immédiatement des institutions fifa et faf.qu’ils ailles au diable.ce n’est pas la fin du monde.

  2. Un match bien joué par l équipe de Belmadi, mais l arbitre gambien a délibérément éliminer les verts en leur enlèvent leur penalty et ignorer les erreurs commises par l équipe camerounaise
    Où est la conscience professioñnel de cet

    soi disant arbitre ( international) élu par la caf

  3. Malheureusement on se plaint pour rien. La FIFA est au courant de tout ce qui s’ést passé, et aller se plaindre n’ést comme recoudre une plaie. Je crois que parcequ’en Algérie on a pas des hommes très forts et qui ont une certaine épaisseur au sein de cette catégorie sportive.
    Regardons l’Italie, éliminée justement par la Macédonie du nord par 1-0, et pourtant les organisateurs et membres de la FIC, ne se rendront jamais en insistant sur la qualification de leur pays en comptant sur le repescage de leur équipe.
    Nos associations sportives algériennes manquent de crédibilité et surtout de charisme afin de se faire distinguer dans le monde comme le font les autres. Un certain Kadhafi avait de la réputation aussi comme une figure non seulement emblématique mais aussi très importante et concrète. Sa présence marquait du poids partout, je ne demande pas ceci, mais soyions sérieux et exigeants autrement ça terminera toujours pareil comme en 1982. Avec Boumediène L’Algérie fut respectée partout jusqu’en Chine.
    Dommage qu’on offre pas une position pareille de Président de la FAF à un certain Madjer ou un Menad Djamel, et pourtant ils ont beaucoup à donner à leur pays.

  4. Bonjour chers lecteurs..!
    Je suis abasourdi par certains commentaires et les propos. Lorsqu’on gagne l’arbitrage est Excellent et en cas de défaite le bouc émissaire est vite trouvé. L’arbitre n’a pas marqué le but de la 124 minutes de jeu .
    Arrêter de pleurnicher sur votre sort.
    Les joueurs algériens n’avaient qu’à être plus rigoureux et attentifs. A ce niveau la moindre erreur se paye cash.
    N’oubliez pas que les lions indomptables ont 5 CAN à leur actif et en ont conservé une.
    Attention

Comments are closed.