AlgérieNation

Rappel de l’ambassadeur d’Algérie en France : Réaction du Quai d’Orsay

6
ambassadeur algérie france
S'abonner :

Algérie/France – En moins de 24 heures suivant le « rappel immédiat » de l’ambassadeur d’Algérie en France, le ministère français des Affaires Étrangères a exprimé son point de vue face à cette situation.

C’est donc ce 28 mai que le Quai d’Orsay a réagi face à la décision d’Alger conclue hier, 27 mai de rappeler « immédiatement » son ambassadeur à Paris pour « consultations »; suite à la diffusion de programmes télévisés à propos du Hirak, jugés « hostiles à l’Algérie » sur deux chaînes publiques françaises; notamment France 5 et LCP, La Chaîne Parlementaire.

La porte-parole du ministère français des Affaires Étrangères, Agnès von der Mühll, a abordé le sujet, lors de son point de presse quotidien. En premier lieu, elle a affirmé que « l’ensemble des médias jouissent d’une complète indépendance qui est protégée par la loi en France ». Néanmoins, aucun commentaire direct n’a été émis à propos du rappel par Alger de son ambassadeur à Paris. 

« Dans le cadre des relations profondes et anciennes qui existent entre nos deux pays, et auxquelles nous attachons la plus grande importance, la France respecte pleinement la souveraineté de l’Algérie »; a-t-elle déclaré avant d’ajouter « nous entendons, continuer à travailler à l’approfondissement de la relation bilatérale ».

« Algérie, mon amour », le reportage de trop ?

En effet, la diffusion par la chaîne française du reportage « Algérie, mon amour » sur le mouvement populaire, a suscité la polémique en Algérie tel une traînée de poudre, tant au niveau populaire mais également dans les hautes sphères politiques. Une « provocation » de trop qui a poussé la diplomatie algérienne à rappeler « immédiatement » son ambassadeur à Paris, Salah Lebdioui en l’occurrence.

La dernière fois que l’Algérie a rappelé son ambassadeur en France remonte à 1995. Le rappel intervenait après une initiative du président François Mitterrand visant à organiser une conférence sur l’Algérie sous l’égide de l’Union européenne.

À l’époque, les relations entre les deux pays étaient difficiles et tendues. Selon ce que rapporte le journal électronique Tout sur l’Algérie – TSA; « cette fois, une explication franche est nécessaire afin de préserver les intérêts de chacun des deux pays. Le reset se fera à cette condition ».

France : La date d’ouverture de l’aéroport Paris Orly annoncée

Article précédent

Algérie : Le confinement prolongé, la nouvelle date fixée

Article suivant

Lire aussi

6 Commentaires

  1. “Les médias français jouissent d’une complète indépendance qui est protégée par la lo” i. Tout est dit .

  2. Combien de fois cet acte de rappel de l’ambassadeur eut lieu depuis que l’Algérie ne fait qu’engendrer des écarts de langage ou de derapages de la partie française ? De toute ces péripéties, jamais une mesure radicale n’est prise par l’Algérie , car la partie Française donne toujours des raisons qui ont des raisons d’exister. La République française a eu sa première constitution en Septembre 1791. Cette constitution qui a très peu évolué en consacrant la séparation des pouvoirs immuable. Sommes nous au même niveau ? Sûrement pas , toute la problématique est là.

  3. Liberté de la presse en France!!!, “Mon cul” Tous le monde sait qu’elle est contrôlé par quelques patron de presse et que pouvoir et partie prenante.C’est la presse la plus pourrie d’Europe.

  4. l’Algérie aurait dû renvoyer leur ambassadeur plutôt que rappeler le notres

  5. ce documentaire est de la poudre aux yeux, il ne présente pas le hirak

  6. La liberté de la presse …. est relative. Donc quelque soient les tenants du pouvoir médiatique en France , il existe une certaine liberté que le pouvoir français met en avant face à nos gouvernants qui semblent pétrifier. Je ne comprend pas comment une structure comme l’ARAV daigne frapper de sa lourde main nos médias , alors qu’elle n’a pas bouger le peit doigt lors du tournage de ce navet de France 5. Personne ne peut me contredire que l’équipe de tournage de ce navet ait pu avoir une autorisation. Qui leur a donné cette autorisation ? .
    Pour conclure , le coup de gifle est parti de chez nous, peut être quelque chose se cache derrière , c’est peut être pour DISCRÉDITER LE HIRAK .

Comments are closed.