15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieRappel de l’ambassadeur d’Algérie en France : Réaction du Quai d’Orsay

Rappel de l’ambassadeur d’Algérie en France : Réaction du Quai d’Orsay

Publié le

- Publicité -

Algérie/France – En moins de 24 heures suivant le « rappel immédiat » de l’ambassadeur d’Algérie en France, le ministère français des Affaires Étrangères a exprimé son point de vue face à cette situation.

C’est donc ce 28 mai que le Quai d’Orsay a réagi face à la décision d’Alger conclue hier, 27 mai de rappeler « immédiatement » son ambassadeur à Paris pour « consultations »; suite à la diffusion de programmes télévisés à propos du Hirak, jugés « hostiles à l’Algérie » sur deux chaînes publiques françaises; notamment France 5 et LCP, La Chaîne Parlementaire.

La porte-parole du ministère français des Affaires Étrangères, Agnès von der Mühll, a abordé le sujet, lors de son point de presse quotidien. En premier lieu, elle a affirmé que « l’ensemble des médias jouissent d’une complète indépendance qui est protégée par la loi en France ». Néanmoins, aucun commentaire direct n’a été émis à propos du rappel par Alger de son ambassadeur à Paris. 

- Publicité -

« Dans le cadre des relations profondes et anciennes qui existent entre nos deux pays, et auxquelles nous attachons la plus grande importance, la France respecte pleinement la souveraineté de l’Algérie »; a-t-elle déclaré avant d’ajouter « nous entendons, continuer à travailler à l’approfondissement de la relation bilatérale ».

« Algérie, mon amour », le reportage de trop ?

En effet, la diffusion par la chaîne française du reportage « Algérie, mon amour » sur le mouvement populaire, a suscité la polémique en Algérie tel une traînée de poudre, tant au niveau populaire mais également dans les hautes sphères politiques. Une « provocation » de trop qui a poussé la diplomatie algérienne à rappeler « immédiatement » son ambassadeur à Paris, Salah Lebdioui en l’occurrence.

La dernière fois que l’Algérie a rappelé son ambassadeur en France remonte à 1995. Le rappel intervenait après une initiative du président François Mitterrand visant à organiser une conférence sur l’Algérie sous l’égide de l’Union européenne.

- Publicité -

À l’époque, les relations entre les deux pays étaient difficiles et tendues. Selon ce que rapporte le journal électronique Tout sur l’Algérie – TSA; « cette fois, une explication franche est nécessaire afin de préserver les intérêts de chacun des deux pays. Le reset se fera à cette condition ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -