Rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger : Boukadoum s’exprime

Algérie – Le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum a fait des déclarations importantes sur le rapatriement des Algériens bloqués dans le monde. 

En effet, depuis la fermeture de la quasi-totalité des frontières dans le monde ainsi que l’arrêt immédiat des voyages aériens, maritimes et terrestres; plusieurs Algériens se sont vus bloqués à l’étranger et attendent impatiemment les décisions des autorités locales algériennes pour leur rapatriement.

A ce sujet, Sabri Boukadoum s’est exprimé lors d’une conférence de presse donné le 11 juillet 2020. Le ministre algérien des Affaires étrangères espère le retour imminent des étudiants bloqués; ainsi, ils seront prioritaires en cas d’amélioration de la situation et devront retrouver bientôt leur pays; rapporte le site spécialisé Voyager Dz. 

Aussi, le ministre des Affaires étrangères espère régler ce problème incessamment sous peu car; il réalise la pression et la difficulté des conditions de vie subies par les ressortissants algériens : « Il est du devoir du gouvernement; et plus particulièrement du ministère des affaires étrangères de préserver la vie de notre communauté à l’étranger; surtout les étudiants et les personnes malades. » a-t-il déclaré.

Les déclarations du président de la République sur les rapatriements  

Le président algérien, Abdelmadjid Teboune s’est également exprimé au sujet des algériens bloqués à l’étranger. Dans un entretien donné à France 24 le 04 juin précédent. Il affirme que 50 cas de contamination ont été observés chez les rapatriés depuis l’Algérie en France.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une quarantaine de quatorze jours doit avoir lieu afin d’éviter l’importation du virus, surtout que la hausse des cas est inquiétante et va bientôt atteindre la barre de 500 contaminations  par jour. 

Quant aux frontières Algériennes, le président de la République préfère rester prudent; sous les conseils du comité scientifique algérien, elles resteront fermées jusqu’à diminution voir même extinction de la pandémie. La réouverture dépendra donc de l’évolution positive du volet sanitaire en Algérie. 

Rappelons par ailleurs que jusqu’à aujourd’hui 13000 Algériens ont pu retrouver leur domicile en Algérie par le biais des vols spéciaux.

 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes