AccueilActualitéAlgérieRapatriement des Algériens morts à l'étranger : la prise en charge par...

Rapatriement des Algériens morts à l’étranger : la prise en charge par l’État entre en vigueur

Actualité – Il est désormais officiel que l’Algérie s’occupe de la totalité des frais de rapatriement des dépouilles des citoyens algériens morts à l’étranger. Nous vous invitons à découvrir l’ensemble des détails relatifs à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Le total de la communauté Dz établie hors du territoire d’Algérie est évalué à plus de sept (7) millions. C’est selon des données fournies par le ministère des Affaires étrangères (MAE). Le chiffre est, toutefois, restrictif. Cela puisqu’il peut encore aujourd’hui y avoir des ressortissants qui ne sont pas inscrits au registre national d’état civil. Un grand nombre d’Algériens établis à l’étranger qui sont donc concernés par un allègement financier du rapatriement de leurs morts. 

La mesure en question est en effet entrée en vigueur le 1er du mois courant. C’est  l’ambassade d’Algérie à Dubaï qui l’a notifiée. La représentation diplomatique de la République algérienne auprès des Émirats arabes unis (EAU) s’est exprimée à cet effet via un communiqué. Un document paru, ce lundi 9 janvier 2023, sur son compte Twitter officiel. Nous le reprenons pour vous dans la deuxième partie du présent article. 

Prise en charge des frais de rapatriement de corps vers l’Algérie : tout ce qu’il faut savoir

Le même établissement sis sur le sol dubaïote a ainsi apporté plusieurs précisions dans ce sens. Il a annoncé aux ressortissants d’Algérie présents au niveau de sa circonscription consulaire que la Loi de Finances 2023 a apporté des modifications à la mesure liée au transfert vers la mère patrie des citoyens Dz décédés à l’étranger. Elle édicte un règlement portant sur la couverture des frais de rapatriement des défunts algériens. 

C’est donc l’État qui se charge dorénavant de financer le rapatriement des dépouilles d’Algériens. Ceux morts loin de ses frontières. « Il s’agit d’une loi qui concerne tout citoyen algérien, résidant ou non à l’étranger, décédé hors du territoire national ». Il est ici question de ce qu’a en outre souligné l’ambassade d’Algérie situé au niveau de la capitale économique des EAU.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici