Rapatriement : 2 catégories d’Algériens autorisés à regagner l’Algérie

Algérie – Le ministère des Affaires étrangères autorise dorénavant à « deux catégories d’Algériens à regagner l’Algérie, sous conditions » dans le cadre des opérations de rapatriement. Il s’agit en l’occurrence des ressortissants encore bloqués en Turquie et en France.

- Advertisement -

En effet, la direction générale des Affaires consulaires du ministère des Affaires étrangères a révélé, dans une note adressée aux Ambassades d’Algérie en France et en Turquie, les conditions pour être concerné par cette opération de rapatriement destinée à deux catégories d’Algériens, en vue de regagner le pays.

Ainsi, les Consulats généraux en France et en Turquie ont été instruits de « procéder à la délivrance des autorisations d’entrée; à titre exceptionnel, au profit des citoyens bloqués en France et en Turquie désireux de rejoindre le territoire national par les compagnies étrangères ».

| Sujet connexe : Communiqué d’Air Algérie, reprise des vols, frontières : Les précisions du sénateur Benzaim

Toutefois, deux (2) catégories d’Algériens bloqués sont concernées par cette opération de rapatriement. Il s’agit tout d’abord des « citoyens devant accompagner les dépouilles mortelles de leurs proches parents (ascendants, descendants et collatéraux); dans la limite de quatre personnes ».

Concernant la deuxième catégorie, il s’agit des « citoyens bénéficiaires des autorisations de sortie et de retour; délivrées par les services du Premier ministre ou du ministère de l’Intérieur; pour des raisons médicales et ayant achevé leur période de traitement dans l’un de ces deux pays ».

| Lire aussi : Frontière Algérie – France : Une sénatrice adresse une lettre à Jean Castex

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes