30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéRapatriée de Syrie, une Française menacée d’expulsion vers l’Algérie

Rapatriée de Syrie, une Française menacée d’expulsion vers l’Algérie

Publié le

- Publicité -

France – Une situation inédite et complexe agite actuellement le paysage judiciaire et diplomatique à l’Hexagone : une citoyenne française rapatriée de Syrie est désormais sous la menace d’une expulsion vers l’Algérie. Voici les détails.

Une jeune femme de 24 ans résidant à Lille, à l’Hexagone, s’est trouvée involontairement mêlée à une affaire de terrorisme. Provoquant une vive réaction parmi les habitants locaux. Rapatriée de Syrie, en début d’année, la jeune Française risque aujourd’hui l’expulsion vers l’Algérie, une patrie dans laquelle elle n’a jamais vécu. Dzair Daily relate pour vous plus de détails à cet égard, dans la suite de ce passage du vendredi 15 septembre 2023.

- Publicité -

Effectivement, Suite à des conflits familiaux en France, la jeune femme a été contrainte d’aller en Syrie pour intégrer les rangs de Daesh. À l’âge de treize (13) ans, sa mère, radicalisée et violente, l’oblige à porter le voile et rejoindre Daesh. Mariée de force à un soldat de l’État islamique, elle est aujourd’hui maman de deux filles âgées de 5 et 7 ans. 

En 2019, elle est interpellée à la frontière entre la Syrie et l’Irak et est incarcérée pendant quatre ans.  Finalement, en janvier 2023, les autorités françaises la rapatrient. Cependant, sa présence a été estimée « une menace à l’ordre public » par les autorités. C’est ce que rapporte le média spécialisé Djalia Dz dans son récent numéro. 

Aujourd’hui, la Lilloise fait l’objet d’une procédure d’expulsion vers l’Algérie. Celle-ci a été lancée par la Préfecture en août. Le motif principal étant qu’elle « n’a fourni aucun élément probant confirmant sa désolidarisation des actes terroristes commis par la communauté à laquelle elle a appartenu ». Elle est, en outre, perçue comme une menace à cause de ses propos. 

- Publicité -

Une Française rapatriée de Syrie risque une expulsion vers l’Algérie : décision attendue ce mercredi

Face aux enquêteurs, l’avocate de la jeune femme rétorque qu’elle ne dénonce pas suffisamment les actes barbares de l’État islamique. Plus alarmant encore, elle éclate de rire en parlant d’une décapitation. De tels rires marquent chacune de ses auditions, qu’elle évoque une mère autoritaire, des bombardements ou des agressions sexuelles. 

Selon une source policière, la protagoniste fait partie d’une dynastie terroriste. Vingt-trois (23) membres de sa famille sont déjà partis en Syrie pour combattre. Ce mercredi, la commission départementale d’expulsion de Lille devra annoncer sa décision sur le dossier de cette jeune vingtenaire.

L’Hexagone est confronté à de nombreuses interrogations à la suite de cette affaire. Tandis que la décision de la commission départementale d’expulsion est attendue avec impatience, la situation pose des questions fondamentales. Cela, sur les obligations de la France envers ses ressortissants.

Il s’agit d’une problématique essentiellement française que Paris essaie d’imputer à l’Algérie. Malgré le fait que cette dame soit née en France et y ait toujours résidé, elle risque à présent d’être renvoyée dans un pays où elle n’a jamais vécu ni mis les pieds.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -