FranceSociété

Ramadan et Coronavirus : Les Algériens de France s’organisent dans la solidarité

0
algériens de france
S'abonner :

Algérie/France – Les Algériens de France s’organise pour venir à l’aide de ses membres les plus vulnérables et les plus fragilisés par la crise sanitaire actuelle, en ce mois sacré de Ramadan 2020.

Au secours d’une multitude d’algériens résidant en France; déjà rudement mis à l’épreuve par les mesures de quarantaine et qui passeront le mois sacré « dans une situation financière très difficile »; des organisations de la société civile « issues de la diaspora algérienne » ont engagé des opérations de « solidarité » incluant « des dons financiers et la distribution de colis alimentaires. »; a rapporté le quotidien national Liberté dans son édition du 26 avril.

A la tête de cet élan d’aide et d’assistance aux plus démunis l’Union des étudiants algériens de France (UEFA) ainsi que les Étudiants et cadres algériens de France (ECAF). La première « vient de lancer une cagnotte en ligne », tandis que la seconde met en place, en coordonnant ses efforts et ses moyens avec  ceux de « l’Union nationale des étudiants français (UNEF), des opérations de distribution de denrées alimentaires ».

« La dernière (de ses distributions) a eu lieu hier devant les locaux de l’université Paris 8 »; et « Lamia, qui est arrivée en France en septembre dernier pour finaliser un master en génie mécanique; s’y est rendue pour obtenir quelque chose à mettre sous la dent pendant cette phase délicate. «J’ai un peu honte de devoir mendier pour vivre. Mais je n’ai pas le choix »; a-t-elle confié à notre source.

La dignité de la personne, à ne pas négliger

Donc, dans le but de « préserver la dignité des plus précaires, l’Association des Algériens des deux rives (ADDRA) » a élaboré; « en plus de l’aide alimentaire, un autre dispositif qui permet à des bienfaiteurs de cibler des personnes en situation de précarité et de leur transférer directement une somme d’argent »; sans que le bénéficiaire ne soit obligé de s’afficher et de devoir affronter le regard des autres.

La même organisation, a savoir l’ADDRA, a récemment acquis « un local pour le stockage des dons alimentaires et leur distribution » au profit des étudiants, sans-papiers et chibanis (vieux retraités) résidant dans » les structures de l’Adoma; une société publique chargée de construire et gérer les habitats à vocation sociale, comme les foyers de travailleurs migrants.

« Il est déjà difficile en temps normal d’avoir un job étudiant, et cela l’est encore plus durant cette crise qui contraint les étudiants à rester confinés et sans revenus pour subvenir à leurs besoins de première nécessité et payer leurs factures; a expliqué par ailleurs à La Gazette de Montpellier, l’association de la même région « Identités et Partage »; qui a lancé « une cagnotte en ligne pour aider les étudiants algériens précaires ».

Article recommandé :  Algérie/Rapatriement des dépouilles mortelles : La gratuité enfin en vigueur

Algérie : Les universités se préparent à la reprise des cours post-Coronavirus

Article précédent

Algérie : Les écoles privées appellent à une reprise des cours

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires