Ramadan et Coronavirus en Algérie : L’avis du ministre de la Santé

Algérie – Le débat autour du mois sacré du Ramadan en Algérie coïncidant avec l’épidémie du Coronavirus qui persiste; a été abordé par le ministre de la Santé qui a donné son avis sur la question.

En effet, dans une entrevue accordée ce jeudi 16 avril au quotidien national Liberté; le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid; s’est expliqué sur les chiffres liés à la propagation du Coronavirus en Algérie.

«Il importe de savoir en premier lieu que les chiffres que communique tous les jours l’instance de suivi de l’évolution de la pandémie ne représentent en fait que des statistiques des personnes testées. […] Moins de tests suppose moins de chiffres et moins de chiffres sous-entend aussi moins de tests. »; a ainsi expliqué le ministre, avant d’ajouter que « cela reste valable dans tous les pays du monde. ».

Pour rappel, selon le bilan annoncé ce jeudi 16 avril par le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de Coronavirus; l’Algérie déplore 348 morts pour un total de 2268 cas positifs; depuis l’apparition du Coronavirus en Algérie.

Vers le prolongement du confinement durant le Ramadan 2020 en Algérie ?

Concernant la question du Ramadan et de la tenue du jeûne dans un contexte sanitaire délicat marqué par une épidémie inédite, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a été interrogé sur un éventuel assouplissement des mesures de confinement à l’approche du mois sacré du Ramadan.

« Je n’interviens pas dans les prérogatives du président de la République, je ne donne qu’un avis qui est strictement personnel. », a affirmé d’emblée Benbouzid. « Je ne le souhaite pas du tout, parce qu’un simple relâchement ou une baisse de vigilance risque de nous coûter cher notamment avec les veillées du Ramadan. »; a-t-il ajouté.

« C’est le président de la République qui décide sur la base des constats. Les chiffres qui sont en train de baisser sont le fruit du confinement et de la discipline des citoyens. Je pense qu’on restera dans la même situation, au stade où on est, il est préférable, parce que ce n’est pas très contraignant. »; a expliqué Benbouzid. « Dans certains pays, on a déjà annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 21 mai prochain. »; a-t-il ajouté, laissant ainsi entendre un éventuel prolongement du confinement sanitaire dans les jours.

Concernant la tenue ou non du jeûne durant le mois béni du Ramadan, il convient de rappeler que le Haut Conseil Islamique (HCI), a expliqué le 14 avril dernier; que « la Commission des fatwas, dépendante du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs est seule habilitée », à fournir un avis tranché sur ce type de questions; tout en appellant à éviter de troubler l’opinion publique; « parasiter l’esprit des citoyens » et « bouleverser leur quiétude »; d’autant plus que nous sommes dans une « conjoncture où l’heure est à l’unité. »

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes