Ramadan 2022 en Algérie : vers la levée des restrictions dans les mosquées ?

SociétéÀ quelques jours du début du mois de ramadan 2022, une question revient de plus en plus fréquemment auprès d’un grand nombre de citoyens pratiquants : les pratiques au sein des mosquées reprendront-elles bientôt leur cours ordinaire en Algérie ? Ils ont désormais une réponse. Elle se trouve dans la suite de notre article du dimanche 13 mars 2022. 

Qui dit mois de jeûne des musulmans, dit moments de rapprochement vers Dieu. Et ce, par le biais de pratiques religieuses accentuées notamment collectives (prières, apprentissage du Coran dans des sanctuaires…). Alors que ces rituels religieux au sein des mosquées ont été fortement bouleversés, durant ces deux dernières années, par la pandémie de Covid-19, nombreux sont ceux en Algérie qui se demandent ce qu’il en sera du ramadan 2022. 

Une question qu’ils se posent sans toutefois s’interdire l’optimisme. Et pour cause : la situation sanitaire demeure relativement stable au niveau des hôpitaux où le nombre de cas du SARS-CoV-2 est passé de 600, en janvier dernier, à moins 30, depuis quelques jours. La courbe ne fait alors que s’essouffler, avec un taux d’incidence en baisse.

Plus rassurant encore, les nouveaux décès dus audit virus oscillent en moyenne autour de trois par jour. Hier, l’Algérie n’a recensé qu’un seul et unique décès. Une baisse que les spécialistes expliquent par la course à la vaccination dans laquelle s’est lancé le gouvernement, l’an dernier.

Mais elle est, selon eux, également liée à la politique de prévention et d’atténuation du coronavirus et de ses variants. Celle qu’a imposée Abderrahmane Benbouzid, ministre du MSPRH, partout sur le territoire national. 

L’épidémie décroît, un retour à la vie normale s’organise !

À moins de trois semaines du début du mois de ramadan 2022, tous les indicateurs de l’épidémie sont à la baisse dans le pays et pourraient le rester. Un constat plutôt rassurant puisque le gouvernement s’apprête à desserrer une partie importante de la vis sanitaire. Dans l’immédiat, la levée des restrictions au sein de l’ensemble des mosquées est quasi acquise. 

Les fidèles n’auront en effet plus à se soumettre à quelconque condition sanitaire pour accéder à l’intérieur de la mosquée. « Nous procéderons dans les jours à venir à la suppression des mesures de distanciation physique et du port de masque ». Il s’agit là de ce qu’a déclaré le Comité scientifique. Celui chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus en Algérie. 

Il a été cité par le site DIA dans son édition du samedi. Toutefois et selon ladite source médiatique, cette levée des restrictions dans les mosquées ne comprend pas la gente féminine. La ré-autorisation d’accès à la prière des Tarawih aux femmes est alors encore en cours de discussion. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes