Ramadan 2022 en Algérie : le coup de gueule de Nahla TV contre les émissions de caméra cachée

Algérie – L’influenceuse algérienne, Nahla TV, a exprimer son mécontentement vis-à-vis des émissions de caméra cachée, présentes sur le programme TV durant ce Ramadan 2022. On vous en dit plus dans la suite de cette édition du mardi 5 avril.

En effet, visionner des caméras cachées autour d’une table bien garnie lors du mois du jeûne s’avère être une habitude à laquelle plusieurs citoyens Dz ne font jamais l’impasse. Cependant, il parait que ce type d’émissions, largement diffusées en Algérie durant le Ramadan, rend furieuse Nahla TV. Cette dernière semble avoir ras-le-bol de voir des célébrités se faire piéger publiquement.

Effectivement, « les pranks » ramadanesques connaissent annuellement un succès auprès des téléspectateurs algériens. Malignement, des figures artistiques se font effrayer en direct. Toutefois, ces productions télévisuelles sont loin de faire l’unanimité auprès du public Dz. De nombreuses personnes ne valident pas ce type d’émissions. C’est à l’image de l’influenceuse Nahla TV qui a critiqué les concepteurs algériens de caméras cachées.

Algérie : Nahla TV s’attaque aux concepteurs des caméras cachées

La créatrice de contenus est très active sur les réseaux sociaux, où elle s’affiche souvent d’humeur gaie et enjouée. Mais, il peut également lui arriver de pousser un coup de gueule. C’est ce qui s’est passé ce lundi 4 avril. La youtubeuse, suivie par 1,6 million d’abonnées, n’a pas apprécié les gags montés contre les stars DZ. Elle a donc laissé libre cours à ses critiques virulentes contre les producteurs des caméras cachées.

La comédienne qui jouit d’une grande popularité dans notre pays a pris la parole sur son compte Instagram. Elle s’est armée des mots les plus fermes pour dénoncer « l’humiliation publique » et « la ridiculisation » des victimes de ces mises en scènes « très dégradées », à son goût.

Vraisemblablement remontée, la ravissante brunette a tenu à adresser un message à ces concepteurs. « Quelle bassesse ! Haussez le niveau s’il vous plaît », a lancé l’instagrameuse. Un discours robuste pour exprimer sa rage face à l’attitude des réalisateurs des caméras cachées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes