Raïs M’Bolhi : origine, âge, taille.. Voici sa biographie

Algérie – Il porte le numéro 23 au sein de l’équipe algérienne de football, c’est évidemment Raïs M’Bolhi, découvrez tout sur son origine, âge, taille ainsi que les aspects importants de la vie du protecteur de la ligne de buts des Verts.

Renommé pour ses talents de gardien, M’Bolhi de son nom complet Adi Raïs Cobos Adrien Ouahab M’Bolhi, est né en France d’une mère d’origine algérienne et d’un père congolais. C’est en fait en 2010 que l’EN lui tend la main. Depuis, le footballeur d’1m88 enchaîne les titres de meilleur gardien algérien. Chose qui n’est pas prête d’être terminée même à l’âge de 35 ans. 

Tout a commencé à Colombes, en France, c’est à l’âge de 9 ans que M’Bolhi découvre sa passion pour son poste actuel. Une fonction qui ne l’enthousiasmait pas autant autrefois. Car, aller aux buts était la punition de son entraîneur, a-t-il dit. Après avoir sauté, plonger sur le ballon en se roulant par terre, M’bolhi s’est découvert. C’est la révélation pour le gardien algérien, son avenir est désormais tracé.

Après s’être formé dans trois clubs d’Île-de-France, à l’instar de Red Star, le père du footballeur algérien, Karim Ziani; propose à M’Bolhi d’élargir ses horizons en tentant sa chance ailleurs. Suite à ça, l’Olympique Marseille l’accepte. Dès lors, l’algéro-congolais prend son envol. Alors, il signe son premier contrat professionnel avec l’équipe écossaise, Heart of Midlothian. 

Comment Raïs M’Bolhi a été repéré par l’Algérie ? 

Suite à plusieurs saisons non convaincantes, M’Bolhi va de pays en pays provoquer son destin. D’Écosse vers le Japon, puis vers la Grèce, ou encore en Bulgarie, la dure réalité des petits clubs le rattrape financièrement. Toutefois, après une bonne saison en Bulgarie,  Rabah Saâdane a finalement sélectionné M’Bolhi en 2010; en apparaissant dans la liste des 28 joueurs retenus pour la Coupe du monde.

En grandissant avec l’amour de l’Algérie transmis par sa mère, c’était évident pour M’Bolhi. D’ailleurs son objectif était de jouer avec les Fennecs « ou rien du tout », a-t-il révélé dans l’interview de Clique. Mais au final, les efforts du Raïs ont enfin payés en étant 4 fois Gant d’or en 2010, 2011, 2012 et 2014. 

De surcroît, en 2014, le gardien des Guerriers du désert a remporté le titre d’Homme du match face à l’Allemagne en 8e de finale du Mondial 2014. Sans oublier, l’illustration de l’exceptionnel talent de goal en Coupe d’Afrique de 2019 où on l’a élu Homme du match en finale. Mais aussi, meilleur gardien de cette CAN.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes