Actualité

Le buzz de trop ? Rachid Nekkaz appelle les algériens à « prendre les armes »

3
Rachid Nekkaz, homme d'affaires et ex-candidat aux élections
Rachid Nekkaz, homme d'affaires et ex-candidat aux élections
Rachid Nekkaz est un habitué des coups médiatiques et ne jure que par le buzz sur internet et les réseaux sociaux. Néanmoins, sa dernière sortie en date est loin d’être drôle car il s’agit là d’un appel à la violence et au meurtre.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux; l’ex-candidat aux élections Rachid Nekkaz a appelé explicitement et publiquement les algériens « à prendre les armes afin d’exécuter les députés » qui sont favorables à l’adoption de la loi sur les hydrocarbures.

Rachid Nekkaz déclare : « Pour chaque député qui lève sa main pour vendre une goutte d’eau, de gaz ou de pétrole à une entreprise étrangère; chaque algérienne et chaque algérien est dans son droit de prendre le klash (mitraillette) pour vous tuer un par un; et j’en ferai parti. »

« S’ils (les députés) ont le malheur de vendre le gaz et le pétrole (algérien) aux entreprises étrangères; chaque algérienne et chaque algérien a le droit d’exécuter chacun de ces députés. Je vous le dis en toute connaissance de cause. » poursuit-il; avant d’ajouter « je n’ai peur ni de la prison, ni de la mort. »

Le dérapage de trop ?

La vidéo partagée rapidement par de nombreuses pages sur Facebook a créé un tollé sur les réseaux sociaux en suscitant une vague d’indignation chez les internautes algériens.

En effet, beaucoup d’internautes reprochent à l’ex-candidat aux présidentielles de tenir un discours qui rappelle des propos similaires tenus durant la décennie noire par les terroristes du GIA; notamment Ali Belhadj et son fameux « Ikhawfou fina. Nerfed l’klash » (Ils veulent nous faire peur. Je prends le klash).

رشيد نكاز

المدعو #رشيد_نكاز يدعو للعنف و استعمال السلاح ضد نواب البرلمان.لحد الساعة لم أفهم سبب عدم اعتقال هذا الشخص, و تقديمه إلى العدالة رغم وجود أدلة ضده تورطه.

Publiée par ‎مقاوم جزائري‎ sur Mardi 5 novembre 2019

Article recommandé :  Belkacem Sahli humilié lors d'une interview en direct

Lakhdar Bouregaa transféré à l’hôpital Mustapha Bacha

Article précédent

L’activiste Brahim Lalami libéré mais placé sous contrôle judiciaire

Article suivant

Lire aussi

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Sahraoui SaïdFaridMahdi Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Mahdi
Invité
Mahdi

Il ne cherche qu une chose, celle d être incarcéré avec les autres pour se donner l importance qu il n’a pas…. Deux solutions, ou bien on Le met certe en prison mais avec les autres détenus de droit commun, soit on le laisse libre et la c est aux algériens de le chasser

Farid
Invité
Farid

Il a raison dans les pays qui se respectent trahir son pays est passible de la mort. Ceux qui gèrent le pays comme un bordel ne méritent pas de vivres.

Sahraoui Saïd
Invité
Sahraoui Saïd

Connard tu n’as honte !!! Les armes t’ai maladie pauvre tu n’as pas humanité salauds