Rachid Boudjedra tacle Yasmina Khadra : « C’est Kateb Yacine qui a hissé la littérature algérienne à l’international »

Algérie – L’écrivain algérien, Rachid Boudjedra remet en question les performances de son homologue, Yasmina Khadra, en affirmant que la renommée internationale de la littérature algérienne revient à Kateb Yacine. Dzair Daily relate pour vous tous les détails, ce mardi 2 août 2022.

En effet, l’Algérie compte parmi ses intellectuels plusieurs noms de renom international. Figure majeure de la littérature franco-algérienne, l’écrivain Mohammed Moulessehoul séduit plus d’un avec ses œuvres. Toutefois, son homologue Rachid Boudjedra a riposté contre la célébrité de Yasmina Khadra en estimant que la littérature algérienne doit son succès à Kateb Yacine.

Effectivement, dans une interview accordée au quotidien El Khabar, le poète algérien a taclé Yasmina Khadra. Par cette occasion, Rachid Boudjedra a vanté les mérites de l’auteur de « Nedjma ». Selon lui, cette œuvre littéraire a grandement contribué au succès international de la littérature algérienne. Il s’agit de ce que rapporte Ultra Algeria.

Par ailleurs, le romancier algérien a poursuivi en affirmant que malgré les conditions dans lesquelles « Nedjma » a été édité, le roman a gagné une réputation mondialement reconnue. « Kateb Yacine est donc considéré comme le premier romancier qui a hissé la littérature algérienne au sommet planétaire ». A-t-il rétorqué, en réponse à Yasmina Khadra.

Quelles sont les réelles raisons de ce désaccord ?

En effet, l’écrivain algérien, Mohammed Moulessehoul de son vrai nom, a su gagner sa place dans l’univers littéraire. Auteur de plusieurs chefs-d’œuvre, Yasmina Khadra a assisté aux adaptations audiovisuelles de ses écrits. Ainsi, par la puissance de ses histoires, le maître de la plume francophone a réussi à créer plus de 45 livres. Et à en vendre plus de 550.000 exemplaires à l’échelle internationale.

Cependant, de passage en Algérie, Yasmina Khadra a créé la polémique. Et ce, en déclarant que son personnage a offert à l’Algérie un cadeau inestimable. Effectivement, dans sa déclaration, l’écrivain a affirmé qu’à travers ses écrits, il a réussi à faire atteindre la littérature algérienne à l’échelle internationale. Des propos qui n’étaient pas au goût de son confrère Rachid Boudjedra qui n’a pas hésité à réagir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes