AccueilActualitéFranceLe quota de visas attribué par la France aux Algériens sera augmenté...

Le quota de visas attribué par la France aux Algériens sera augmenté après la visite de Macron ?

France – Après la dégradation de la relation franco-algérienne, le président français met le pied en Algérie. Emmanuel Macron, reviendra-t-il sur sa décision quant aux visas accordés aux Algériens pour se rendre en France ? Dzair Daily vous en dit plus, ci-dessous. 

Après un brouillard massif installé entre la France et l’Algérie, Emmanuel Macron accepte favorablement l’invitation du président algérien. Une tournée solennelle de trois (03) jours qui débutera ce jeudi 25 août 2022. Quel serait l’intérêt de cette visite ? Comme vous le savez, la relation entre les deux pays s’est particulièrement dégradée. Si cette relation se restitue, Macron délivre-t-il davantage de visas aux Algériens pour se rendre en France ?

Avant d’aborder ce point si important aux yeux des Algériens, mettons le point sur certains détails. Selon La Dépêche, ce jeudi 25 août 2022, le président de la République Abdelmadjid Tebboune accueillera son homologue français à 15h (heure algérienne). Il est utile de souligner que ce dernier sera accompagné d’une délégation de taille composée de sept (07) ministres.

Parmi tant d’autres sujets qui seront mis sur la table, on peut mentionner celui des visas. Dans le détail, en 2021, le président de l’Hexagone a pris la décision de réduire de 50 % les visas octroyés aux Algériens. Et pour cause, l’Algérie aurait refusé le retour des ressortissants en situation irrégulière, en France. C’est ce qu’a rapporté la même source. Alors, que serait la décision d’Emmanuel Macron, une année plus tard ?

La France et l’Algérie au cœur de la réconciliation ? 

Rappelons, par ailleurs, que divers autres sujets seront à discuter entre les deux présidents. Une chose est sûre, les deux pays aspirent à apaiser et à mettre un terme aux tensions tendues. Puisque la liste des malentendus s’est élargie. Au premier abord de son quinquennat, le chef de l’État français a reconnu les crimes inadmissibles lors de la marche pacifique à Paris. Et ce, le 17 octobre 1961.

Toutefois, les excuses que l’Algérie estime recevoir pour le colonialisme ne sont jamais alléguées. En plus de cela, s’ajoutent les nombreux malentendus. Mais ce n’est pas tout ! Il ne faut pas oublier qu’en octobre 2021, l’homme d’État français a tenu des propos jugés déplacés à l’égard du système politico-militaire algérien. En outre, il a fait savoir ses doutes quant à l’existence de nation algérienne avant le colonialisme.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes