AccueilActualitéFranceQuels emplois pour les Algériens en France ? L'INSEE dévoile tout

Quels emplois pour les Algériens en France ? L’INSEE dévoile tout

France – L’Institut national de la statistique et des études économiques français (INSEE) a dévoilé, ce jeudi, les principaux emplois qu’exercent les ressortissants algériens immigrés en France. Apprenez plus dans cet article du 27 octobre 2022. 

En effet, l’INSEE a procédé à une enquête, visant à dresser un tableau des emplois occupés par les immigrés en France, y compris les Algériens. L’institut régional a identifié les principaux métiers qu’exercent les ressortissants DZ établis notamment dans la région d’Île-de-France. Alors, que dit cette enquête ? 

Effectivement, l’INSEE a mené une étude approfondie pour déchiffrer le monde du travail dans la région parisienne. L’institut a publié, ce jeudi, le résultat de son étude. Celui-ci fait état de l’existence de plus de 330.000 travailleurs de nationalités maghrébines en Île-de-France. Soit l’équivalent de la moitié des employés nés en Afrique. 

À ce propos, l’INSEE a précisé qu’il entend par immigré « une personne née à l’étranger et résidant en France ». Ce qui inclut « les personnes ayant acquis la nationalité française ». Dans le détail, l’institut en question a fait savoir qu’il y a des métiers où les immigrés sont surreprésentés.

On retrouve surtout l’aide à domicile et les employés de maison au taux de 64,1 %. Et les ouvriers du bâtiment enregistrent un pourcentage de plus de 60 %. 

France : voici les métiers exercés par les maghrébins établis en Île-de-France 

Selon la même source, ils sont nombreux à travailler comme cuisinier (50 %). Ils sont également présents chez les agents de sécurité, les agents d’entretien et d’hôtellerie avec un taux de 40 %. Ainsi, parmi les travailleurs immigrés, les natifs du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) sont très présents parmi les conducteurs de véhicules et agents de sécurité. 

Par ailleurs, l’INSEE a noté que les immigrés qui viennent travailler en région parisienne ne sont pas forcément peu qualifiés. Conformément à son étude, près de 40.000 actifs immigrés détenteurs d’un diplôme BAC + 5 occupent un emploi d’ouvrier ou d’employé. Selon la même source, seuls 56 % des immigrés détenteurs d’une licence accèdent aux professions supérieures. 

En outre, l’institut a fait aussi savoir qu’en 2018, près de 1,25 million d’immigrés travaillent en Île-de-France. Ces derniers sont essentiellement originaires de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie. Selon l’INSEE, ces derniers sont recrutés dans des métiers avec des conditions de travail souvent contraignantes ou aux horaires décalés ou tardifs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes