AccueilFootQatar : l'Algérien violenté par Samuel Eto'o interdit de stade

Qatar : l’Algérien violenté par Samuel Eto’o interdit de stade

Qatar – Les images ont fait le buzz et les faits sont hautement condamnables. Samuel Eto’o président de la fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a agressé physiquement un youtubeur algérien lundi soir à Doha. Et aussi surprenant que cela soit-il, ce dernier est interdit de stade.

Samuel Eto’o a complètement perdu ses nerfs lundi soir. Le président de la FECAFOOT et également ambassadeur de la FIFA a violemment agressé un youtubeur algérien qui quittait le stade de 974 à Doha où il avait assisté au match entre le Brésil et la Corée du Sud. La scène a été filmée par les personnes présentes sur place et les vidéos ont fait le tour de la Toile. Sauf que le Youtubeur algérien en question violenté par Eto’o s’est vu interdit de stade.

Les Algériens ont été choqués des images de l’agression violente de Samuel Eto’o envers un supporter algérien. Une scène qui s’est déroulée dans une place publique devant une centaine de personnes présentes sur place. Frappé, insulté et agressé par la star camerounaise et ses gardes de corps, le youtubeur algérien s’est retrouvé en garde à vue avec la caméra cassée.

Même s’il ne risque aucune poursuite, il a néanmoins dû passer plusieurs heures au commissariat. En plus d’être interdit d’accès aux stades. La victime de l’agression s’est exprimée par la suite dans une vidéo sur cette affaire. Il a tenu à souligner qu’il a fait ça pour l’Algérie et les supporters des Verts. DIA Algérie rapporte l’information.

Eto’o évoque le match Algérie – Cameroun

En effet, mardi soir, Samuel Eto’o a réagi via une déclaration officielle dans laquelle il a présenté ses excuses pour son comportement agressif. Il déclare d’emblée qu’il « regrette profondément » d’avoir perdu son « sang-froid ». Et d’avoir réagi d’une manière qui « ne correspond pas » à sa personnalité. Avant de s’excuser au public pour cet « incident regrettable ».

Il rappelle qu’il fait objet d’insultes et d’ « allégations de tricherie sans fondement » depuis le match controversé de Blida qui a vu le Cameroun arracher la qualification pour la Coupe du monde 2022 les dernières secondes la rencontre.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes