AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantProtocole de la rentrée scolaire 2022 en Algérie : ce qu’en pensent...

Protocole de la rentrée scolaire 2022 en Algérie : ce qu’en pensent les syndicats

Algérie – Des syndicats ont critiqué le protocole de la rentrée scolaire 2022 en Algérie et ce pour plusieurs raisons. Plus d’informations sur ces raisons sont disponibles ci-dessous, dans cette édition du 23 août 2021.

En raison de la crise sanitaire, un protocole sanitaire est imposé pour les enseignants et les élèves. Des changements dans le programme scolaire vont également être effectués dès la rentrée 2022 en Algérie pour éviter la propagation du virus. Cependant, les syndicats indépendants du secteur de l’éducation ont jugé le protocole sanitaire incompatible avec la situation sanitaire du pays. 

Les syndicats ont aussi blâmé ce programme en raison des heures supplémentaires. Le Conseil des lycées d’Algérie a appelé à réduire le programme des cours, d’après un article d’Echorouk. Dans le but d’éviter la surcharge et les heures supplémentaires pour les enseignants. 

De son côté, Boualem Amoura, le président du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation, a confirmé à notre source, que la mise en œuvre du nouveau programme sera difficile. En effet, cela donnera 4 heures supplémentaires de travail par semaine pour chaque enseignant. Compte tenu du manque de recrutement dans le secteur de l’éducation alors que la séance de cours va augmenter de 45 min à 1h.

Une situation qui pourrait bien inciter les enseignants à protester pendant la prochaine rentrée scolaire. Pour la raison qu’ils seront confrontés à la pression due aux heures de travail et à l’augmentation du nombre de classes. 

Des rapports sur la difficulté du programme

Effectivement, les inspecteurs d’académie vont faire des rapports au ministre de l’Education nationale pour expliquer la difficulté du nouveau programme scolaire et l’impossibilité des professeurs à l’effectuer.

Le programme à la rentrée scolaire dépendra du système des groupes qui se relaieront sur les cours. Les séances de cours seront d’une durée d’une heure. L’enseignement se fera également du dimanche jusqu’au jeudi, matin et soir, y compris le mardi soir. Les professeurs vont atteindre 30 heures de travail par semaine. Une situation qui pourrait les empêcher d’effectuer leur travail en raison de la pression.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes