AccueilActualitéAlgérie« Prolongement du congé maternité en Algérie à 6 mois »

« Prolongement du congé maternité en Algérie à 6 mois »

Algérie – L’État prévoit de prolonger le congé de maternité de trois (03) mois supplémentaires. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette édition du 12 septembre 2022.

En effet, l’Assemblée populaire nationale a préparé un projet de loi qui consiste à prolonger le congé de maternité à six (06) mois au lieu de trois (03) en Algérie. Dans le détail, il est question de dix (10) propositions de loi déposées au niveau du Bureau du Président de la Chambre basse du Parlement. 

Parmi elles, le projet visant à modifier l’ordonnance n° 17/96 modifié et qui complète la loi n° 83/11 relative à la sécurité sociale pour étendre la durée du congé maternité à six (06) mois. Et ce, au lieu de trois (03) mois précédemment. Ce n’est pas tout ! Les députés de l’Assemblée populaire ont soumis des propositions visant à promulguer d’autres lois. 

On citera notamment la loi modifiant et complétant l’ordonnance n° 156/66 portant Code pénal. Celle-ci consiste à punir et à pénaliser les enfants qui abandonnent un ou deux de leur parent dans les maisons de retraite. C’est ce dont nous informe le quotidien arabophone Ennahar dans son édition d’aujourd’hui. 

Du nouveau pour les étudiants de charia et de droit ?

En fait, il est question de la suppression d’une loi par le député Youssef Ajesa. Cette loi modifiée et complétée permettrait aux titulaires d’un diplôme universitaire en charia et droit d’accéder à certaines professions.

À savoir, les métiers de magistrats, avocats, officiers publics, greffiers et bien plus encore. C’est loin d’être fini. Il y a aussi d’autres propositions. En effet, les parlementaires ont mis l’accent sur l’importance de mettre en place une commission d’enquête parlementaire sur le travail d’Air Algérie à l’étranger. 

En plus d’une autre commission d’enquête qui étudie la souffrance des citoyens et de la collectivité face aux difficultés de déplacement et l’effondrement des compagnies de transport aérien et maritime. S’ajoute à eux, un autre comité d’enquête qui concerne les produits alimentaires propres aux personnes atteintes de la maladie coeliaque. C’est ce qu’on a pu savoir de la même source déjà citée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes