Un produit contenant du porc serait en vente en Algérie

Algérie – En circulation dans les commerces en Algérie, l’Organisation de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE) met en garde contre un produit « à base de viande de porc ». Voici de quoi s’agit-il, ce 23 octobre 2021.

Comme beaucoup de citoyens algériens, vous avez probablement déjà croisé ou utilisé les produits de la marque Barilla. En effet, l’entreprise agro-alimentaire italienne spécialisée dans la fabrication de pâtes, de sauces et de biscuits est présente sur le marché algérien. Seulement, un aliment en particulier a attiré l’attention de l’APOCE. Il s’agit de leur sauce bolognaise, bolognese en italien. Un produit commercialisé en Algérie et qui contiendrait de la viande de porc

C’est pourquoi l’organisation a tenu à avertir les consommateurs de manière urgente dans un communiqué sur Facebook. De ce fait, l’APOCE explique qu’une telle vente porte un préjudice moral aux acheteurs algériens. Car cela les induit en erreur croyant que tout produit importé en Algérie est licite (halal) selon la norme alimentaire religieuse.

Par conséquent, un appel a surgi pour renforcer le contrôle de ces denrées alimentaires entrant sur le sol algérien. C’est ce dont nous informe l’entité associative. Cependant, on a également remis en question le rôle du commerçant. En clair, l’APOCE s’interroge sur le manque d’implication des vendeurs. C’est en ce qui porte sur la lecture des composants de chaque produit importé. Cela afin de protéger le consommateur de confession musulmane, ajoute-t-on.

« Le consommateur algérien doit être plus vigilant », alerte l’APOCE

En règle générale, les services du contrôle qualité des produits alimentaires sont chargés d’identifier toute marchandise suspecte en vente. Néanmoins, l’APOCE signale que le consommateur est également concerné. Dans cette optique, il est censé scruter tout produit acheté par rapport aux ingrédients contenus. 

C’est donc une habitude que le citoyen algérien doit acquérir. D’ailleurs, suivant le communiqué, on a adressé aux consommateurs, une question importante. Celle-ci concernait la vérification de la date d’expiration des articles achetés. Ou leur contenance. Ainsi, plusieurs d’entre eux affirment examiner la date. Toutefois, face à des noms complexes, la lecture des ingrédients reste inaccessible à la majorité, soutiennent-ils.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes