Production du vaccin contre le Coronavirus en Algérie : le point sur la situation

Algérie – Le ministère de l’Industrie pharmaceutique a dévoilé la date du début de production pour le vaccin chinois CoronaVac contre le Coronavirus dans le pays.

En effet, le ministère de l’Industrie pharmaceutique a rendu public par le biais d’un communiqué publié ce vendredi 10 septembre 2021, la date de production du vaccin chinois en Algérie, le CoronaVac, contre le Coronavirus, qui serait prévue pour la fin du mois de septembre. D’après ce qu’a rapporté le quotidien Echorouk.

Dans le détail, le département s’est, en fait, prononcé au sujet du projet de collaboration. Celui entre le Groupe Saidal et la société chinoise Sinovac. De ce fait, il a été précisé que les travaux relatifs à la production du vaccin anti-Covid-19 en Algérie se font selon le programme prédéfini. De plus, aucun retard n’a été enregistré et les délais ont été respectés.

En outre, dans le même texte, le ministère a dévoilé la date effective. Celle prévue pour le démarrage de fabrication de cet antidote. Au fait, le vaccin CoronaVac sera produit en Algérie à partir de la fin de ce mois de septembre. En sus, en vue de la courte période de validité du vaccin, l’opération se fera dans de brefs délais. 

Coronavirus : un convoi d’experts chinois en Algérie pour la production du vaccin

Pour le bon déroulement du processus, un groupe de spécialistes s’est rendu à l’usine de production en juillet dernier. Ces experts chinois ont procédé à l’inspection et la vérification de la conformité des équipements et des lignes de production. La visite en question s’est déroulée dans le site de Saidal à Constantine.

Il est à noter que cette procédure s’inscrit dans le cadre du projet de coopération entre l’entreprise chinoise et le groupe algérien spécialisé dans l’industrie pharmaceutique. Le convoi veut surtout s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour le bon déroulement de cette opération.

D’un autre côté, le directeur du laboratoire Pasteur en Algérie, s’est notamment exprimé à ce sujet. Au fait, le responsable a précisé que cet accord permettra au pays de produire cinq (05) millions de doses par mois. D’autant plus que le seul moyen qui s’offre à la population actuellement. Cela, dans le but de combattre la pandémie c’est la vaccination.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes