Production du Spoutnik V en Algérie : Le projet se précise

Algérie – Le laboratoire algérien de production pharmaceutique, Frater-Razes, entreprend, actuellement, des discussions avec un opérateur russe pour la production locale du vaccin Spoutnik V. 

Pour parvenir à l’immunité collective, le gouvernement se penche sur une véritable production du vaccin russe, Spoutnik V en Algérie. Aux dernières informations, le laboratoire Frater-Razes est chargé de produire localement cet antidote anti-Covid-19 de plus en plus convoité pour son efficacité de plus de 90%. Le quotidien francophone Algérie 360 relate l’information.

En effet, le ministre de l’Industrie pharmaceutique a apporté, ce mardi 02 février, davantage d’informations explicites à ce sujet. Ainsi, Lotfi Benbahmed a fait savoir que ledit laboratoire algérien est actuellement en discussion avec un opérateur russe. Le but de cette coopération est d’entamer une véritable fabrication locale de ce traitement préventif contre le Coronavirus. 

Dans le même sillage, le responsable a révélé les avancées de ces échanges entre les deux fidèles alliés. Il a alors noté que le dossier technique de la production du Spoutnik V a été transmis à l’Agence nationale du médicament. Et cela, depuis déjà un mois et demi. C’est en effet ce qu’a précisé Lotfi Benbahmed à la presse en marge de l’installation du nouvel Observatoire national de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques.

Couvrir le marché national et ensuite passer à l’exportation 

Selon le même communicant, il existe quatre phases pour la production de cette arme russe. Dans le détails, les opérateurs locaux peuvent réaliser deux d’entre elles. Tandis que les deux autres étapes en amont concernent la biotechnologie russe. Cette dernière consiste, rappelons-le, en l’utilisation de cellules vivantes pour la production du vaccin.    

À cet égard, le ministre a assuré d’une chose. Il a déclaré que la Russie est prête à procéder à un transfert de technologie. Selon lui, le fidèle allié du régime algérien est disposé à accompagner le pays dans ce projet de lutte. 

En ce qui concerne la date de la production, l’intervenant a indiqué qu’elle pourra intervenir très rapidement. « La production peut commencer deux mois après l’arrivée de la matière première de Russie et les analyses spécifiques au vaccin ». Et c’est à Lotfi Benbahmed d’ajouter, « Ce projet permettra de couvrir la demande nationale ». Mais notamment, d’exporter dans un futur proche vers les pays voisins et ceux du continent africain. C’est ce dont a fait état le ministre de l’Industrie pharmaceutique, mardi dernier. 

Production du Spoutnik V : Dans les prochains mois?

Si l’on se réfère aux déclarations d’Abderrahmane Boudiba, ce projet pourrait être réalisé très prochainement. « La production du vaccin russe se fera dans les deux mois, dès l’arrivée de la première matière importée de Russie ». C’est en effet ce qu’a révélé le secrétaire général du laboratoire Frater-Razes sur les ondes de la Radio algérienne.

Lors de son passage, mardi 02 février, le porte-parole a souligné un point important. Il a expliqué que le laboratoire algérien possède de grandes compétences scientifiques dans la fabrication de médicaments produits par des cellules.

Le secrétaire a rappelé, dans ce sens, que Frater-Razes a fabriqué le premier produit à travers les cellules. Il s’agit de Varenox qui est actuellement décrit dans le protocole pour le traitement des personnes atteintes de Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes