Production du vaccin Spoutnik V en Algérie : Précisions de Benbahmed

Algérie – Le ministre de l’industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed a apporté de nouvelles précisions au sujet du début de production du vaccin russe anti-Covid, Spoutnik V en Algérie.

En effet, lors de son passage sur les ondes de le radio nationale ce mardi 02 février, le ministre de l’industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, s’est exprimé ce 02 février au sujet du début de production du vaccin russe anti-Covid, Spoutnik V en Algérie.

A ce propos, Lotfi Benbahmed a fait savoir que des progrès avaient été observés dans l’avancement du dossier de la production locale du vaccin russe Spoutnik V en Algérie; et que le début effectif de sa fabrication localement devrait s’entamer dans deux mois, sous réserve de disponibilité de la matière première.

Le laboratoire Frater Razes manifeste sa disponibilité

«  Les spécialistes algériens se rendront en Russie et une délégation russe viendra en Algérie pour faire le point des capacités dont dispose l’Algérie  »; a tout d’abord expliqué le ministre de l’industrie pharmaceutique.

«  Le laboratoire Frater Razes a entrepris des discussions avec un opérateur russe pour le production de vaccin Spoutnik V en Algérie »; a ajouté Lotfi Benbahmed dans le même sillage.

« La Russie est disposée à nous fournir cette technologie et accompagner l’Algérie dans ce projet en transférant les technologies nécessaires à l’Algérie »; a-t-il encore ajouté avant de conclure en assurant que « la production peut débuter deux mois après l’arrivée de le matière première de Russie et les analyses spécifiques au vaccin ».

Le DG de l’Agence du médicament s’exprime sur la production locale de Spoutnik V

Dans une déclaration à l’ENTV, le directeur général de l’Agence nationale du médicament, Kamel Mansouri a souligné pour sa part; que la production locale du vaccin russe anti-Coronavirus Spoutnik V; débutera dans les semaines à venir en Algérie.

Le DG de l’Agence du médicament a indiqué à cet égard que les discussions avec la partie russe concernant ce partenariat « sont à un stade très avancées ». Kamel Mansouri poursuit, en exprimant la volonté de l’Algérie d’exporter le vaccin dans la mesure où ma demande locale sera couverte. « Il est temps que l’Algérie passe d’un pays importateur de vaccins à un pays exportateur de vaccins », a-t-il explicité dans ce sens.

Ainsi, selon les propos du patron de l’Agence du médicament, la production locale de Spoutnik V aura pour objectif principal de couvrir la demande locale en terme de vaccination. En outre, l’exportation du vaccin, dans une seconde étape, aux pays voisins reste toutefois possible.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes