Procès d’Ines Abdelli en Algérie : le verdict est tombé

People – Voici le verdict final sur le procès de Ines Abdelli, impliquée dans l’affaire de Future Gate en Algérie. Dzair Daily expose pour vous plus de détails sur ce sujet dans l’édition de ce mercredi, 13 juillet 2022. 

Le juge des mineurs du tribunal de Dar El Beida a prononcé, ce mardi, son verdict final. Et ce, concernant le procès de la jeune instagrameuse Ines Abdelli, impliquée dans l’affaire de Future Gate en Algérie. En effet, il a requis une peine d’amende d’un montant de 100.000 DZD à l’encontre de cette influenceuse. Il s’agit de ce que rapporte Ennahar dans son quotidien arabophone.

Effectivement, Ines Abdelli est accusée de participation à des escroqueries. Notamment au blanchiment d’argent. En revanche, le juge a acquitté la jeune instagrameuse de cette dernière accusation. Il convient de rappeler que le procureur de la République a précédemment demandé six (6) mois de prison contre elle.

Bien entendu, la jeune comédienne a déclaré que son manager Zakaria l’avait contacté pour faire une publicité à l’entreprise. Selon elle, après qu’il lui a présenté le concept de Future Gate, elle a bien accueilli l’idée. Étant donné que cette jeune actrice rêve de terminer ses études à l’étranger. 

Future Gate : l’affaire continue pour les influenceurs

Lors de sa comparution devant le juge des mineurs, l’accusée a complètement nié son implication dans l’affaire. Elle affirme que tout ce qu’elle avait fait n’était qu’une publicité à ladite entreprise. La créatrice de contenus a rapidement cessé de la présenter après avoir appris l’affaire d’escroquerie contre les étudiants.

Il faut noter que cette dernière n’est pas la seule instagrameuse impliquée dans cette affaire. Effectivement, on en retrouve trois (3) autres. Il s’agit de Numidia Lezoul. Farouk Boudjemline sous le nom de Rifka. Mohamed Aberkane appelé Stanley. Le juge du tribunal avait précédemment prononcé son verdict contre eux. Ces créateurs de contenus ont requis d’un (1) an de prison et une amende de 100.000 DZD. 

Plus encore, onze (11) autres prévenus sont impliqués aussi dans cette affaire. À leur tête, le propriétaire de la société « Future Gate » et sa mère du parlement. Ainsi que les managers des influenceurs et les employés de l’entreprise. Le juge a condamné les premiers responsables de cette affaire à sept (7) ans de prison.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes