AccueilÉconomieAutomobilePrix des voitures en Algérie, importation automobile, vignette : Le point sur...

Prix des voitures en Algérie, importation automobile, vignette : Le point sur la situation

Algérie – Plongez-vous au cœur de l’actu auto en Algérie, en survolant les prix des voitures d’occasion, les bons plans d’achat de celles neuves, les dernières nouvelles sur le dossier de l’importation des véhicules et pour finir, la vignette automobile.  

En l’espace de quelques minutes de lecture, informez-vous sur les dernières informations de l’univers auto en Algérie, les prix des voitures, l’importation des véhicules et la vignette automobile, qu’il ne fallait surtout pas manquer. Attachez bien vos ceintures pour la première direction. Nous allons commencer par les bons plans auto du moment. 

À l’heure des déséquilibres du marché automobile d’occasion, il est possible de réaliser de bonnes affaires sur l’achat d’une voiture toute neuve. En effet, des voitures de Chery QQ sont mises à la vente chez un concessionnaire automobile situé à Oued Smar à 135 millions de centimes. 

Le prix vous paraît peut-être normal, mais ce qui rend l’offre encore plus intéressante et captivante, est la possibilité de payer grâce au crédit Halal. Vous n’avez donc qu’à verser 65 millions de centimes dans un premier temps. 

Le reste ne sera payé qu’avec des tranches. Avec une somme humble versée chaque mois,  la voiture est acquise ! Le même concessionnaire propose également des camionnettes Chery de 125 millions. Pour se procurer un, il suffit de verser 45 millions de centimes. 

Les voitures neuves en Algérie : Ce qu’il faut savoir 

Le géant chinois Baic vous intéresse ? Survolons ensemble les prix de ses voitures qui ont, précisons-le, connu une augmentation, souvent légère. La citadine X25 n’est acquise qu’avec 289 millions de centimes. La Baic Terralord pick-up 4×4 est à 700 millions TTC. L’autre de 4×2 vaut, quant à elle, un peu moins. 

Pour plus d’exactitude, son prix est de 680 millions de centimes. Toujours dans la planète du neuf, le dossier de l’importation des voitures qui s’est invité une nouvelle fois à la table du gouvernement, a connu quelques ajustements. 

Parmi ces derniers, la limitation du nombre des voitures acquises dans une période de temps précise. En effet, le citoyen algérien ne pourrait acquérir qu’une seule voiture par trois (03) ans. Revenons une nouvelle fois aux prix, mais ouvrons maintenant la porte des voitures d’occasion. 

Marché automobile en Algérie : Quid des voitures d’occasion ? 

Après son hibernation, le marché automobile d’occasion s’est déconfiné. Cependant, ses pneus n’arrivent toujours pas à sortir de la boue. Les prix des voitures de seconde main qui y sont posées à la vente, sont très élevés. Prenons quelques exemples. 

Une Peugeot 207, 2010 avec un compteur dépassant 173 mille kilomètres se vend à 160 millions de centimes. Le prix d’une Suzuki Alto 2012, 162 mille kilomètres est à 110 millions de centimes. La hors prix est KIA Picanto 2015, 179 mille kilomètres. Elle vaut 175 millions de centimes.

Passons maintenant aux dernières nouvelles de la vignette automobile. La Direction générale des impôts avait ouvert vente de cette dernière en mars dernier. Pour la deuxième fois, la DGI a décidé d’accorder un délai supplémentaire à tous les conducteurs n’ayant toujours pas l’acquitté. 

La dernière date limite de cette nouvelle période exceptionnelle a pris fin le 29 avril 2021. Les retardataires qui n’ont pas pu apposer la vignette sur le pare-brise de leurs voitures se verront surement infligé une amende.   

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes