Prix Pierre Castel lancé en Algérie : voici les projets des candidats et les heureux élus (vidéo)

Concours – Le prix Pierre Castel fait son entrée en Algérie en ce 2022 pour financer les projets novateurs dans le domaine de l’agriculture. Découvrez la cérémonie d’exposé des projets et les candidats sélectionnés, dans notre édition du 31 mai. 

« La première édition du prix Pierre Castel en Algérie s’est déroulée jeudi 26 mai à l’hôtel Sheraton d’Alger ». Il s’agit de ce que relate le communiqué de presse émis par les organisateurs du concours, et dont une copie est parvenue à notre rédaction. Faites la découverte de cet événement en retrouvant ci-dessous la suite intégrale dudit document appuyé par des images qui éternisent les moments forts de la cérémonie marquée par la créativité et la convivialité.

Institué en 2018, ce prix déjà présent dans quatre pays africains est remis pour la 1ére fois au Maghreb et a permis de mettre à l’honneur sept « pépites », parmi les nombreux dossiers de candidatures reçus, venus des quatre coins du pays : Bechar, Constantine, Oran, Bouira, Tiapza et Alger entre autres.

Devant un jury composé d’experts du secteur, les candidats ont exposé leurs projets :

– Fossoul Agricole, représenté par Merrouche Lydia, qui relève le défi de cultiver des fruits et légumes exotiques en Algérie.

– Aquayate, représenté par Saoussen Ben Mahmoud et son associée Israa Adel dont la startup située à Bechar développe des produits à base de spiruline, et notamment un couscous aux qualités nutritives avérées.

– Kult, représenté par Ferradji Selim Adel. Les produits Kult qui sont les 1ers jus de fruits et légumes, obtenus pas pression à froid (qui préserve au mieux la qualité des fruits).

– La ferme des 3 piles, à Oran, représentée par Hadj Sini, est une exploitation de culture de fruits et légumes bio sur 5 hectares via des canaux de distribution favorisant la vente directe qui souhaite ajouter un atelier de transformation pour valoriser ses produits.

– Azemmour, représenté par Kahina Ouagued de M’chedallah (Bouira) est une huile d’olive d’exception qui conserve les savoir faires ancestraux, et qui a reçu plusieurs distinctions internationales (Paris & Londres).

– Propolina, représenté par Amira Affaf Bellil de Constantine est un projet de production de produits issus des trésors de la ruche : miel, huiles essentielles, savons, produits dermo-cosmétiques.

– Domaine Amestan, représenté par Fellag Amestan. Cette laiterie artisanale située à Azeffoun collecte le lait de vache; et plus rare, le lait de chèvre. Elle le fait auprès de petits éleveurs. La finalité est d’en faire d’en faire des produits laitiers de qualité supérieurs : yaourt à la grecque; fromage frais; feta… Il propose de remettre en place une filière brebis en multipliant une espèce, la bleue de Kabylie, actuellement menacée.

Quels sont les projets gagnants ? 

À l’issue des pitchs de 10 minutes et des questions réponses, les jurys ont alors délibéré. Cela pour donc sélectionner 2 projets. Ces derniers pourront prétendre à l’étape suivante. En effet, les deux entrepreneurs sélectionnés pourront pitcher à nouveau leur projet. Ils le feront dans l’espoir de remporter 15 000 EUR pour le 1er; et 10 000 EUR pour le 2ème.

Les deux projets sélectionnés ont été Domaine Amestan et Aquayate. Ils sont désormais certains de remporter un prix. Les autres candidats auront une 2ème chance. Car ils seront recontactés en septembre. Et ce, pour participer au « Prix Jeunes Espoirs-Pour une agriculture et une alimentation durable ». Le jury se félicite de la qualité des projets présentés. Les invités, quant à eux, ont eu le plaisir de déguster les produits.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes