Prix pétrole : les cours du brut enregistrent une nouvelle hausse

Énergie –  Les prix du pétrole enregistrent une nouvelle hausse sur les marchés mondiaux. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de cet article du vendredi 16 septembre 2022.

En effet, les prix du pétrole enregistrent une nouvelle hausse. À la lumière des craintes sur la demande mondiale. Les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate ont augmenté de 0,27 % aujourd’hui, atteignant les 85,33 dollars le baril. Il en est de même pour le Brent, qui a accusé une hausse de 0,35 %. Passant ainsi à 91,16 dollars.

Il faut savoir que les nombreuses fluctuations que connaissent les cours de l’or noir sont dues à divers paramètres. On note actuellement les incertitudes concernant les perspectives de la demande mondiale sur le carburant. La situation économique aux États-Unis influent également sur les prix, car l’inflation fait que les taux d’intérêt seront bientôt augmentés par le Conseil fédéral américain.

Par ailleurs, et comme le rapporte le site arabophone El Khabar dans son édition d’aujourd’hui, les événements sus-cités causeront une baisse des cours dans les jours à venir. Il faut dire que cette année a été témoin de fluctuations en dent de scie des cours de l’or noir sur les bourses mondiales. D’abord, en conséquence de la pandémie, puis en raison du déclenchement de la guerre en Ukraine.

Énergie : les cours de l’or noir en constante fluctuation

Et pour cause, le conflit entre la Russie et l’Ukraine a particulièrement impacté les prix. Qui avaient à un moment atteint des records jamais égalés depuis 10 ans. Pour ensuite baisser après les multiples mises en œuvres des gouvernements. Il n’en demeure pas moins que les craintes liées à l’approvisionnement en pétrole russe ont joué un rôle majeur dans la flambée des prix.

Les multiples sanctions imposées à la Russie ont, en effet, causé cette montée fulgurante des prix du pétrole dans le monde. Il sied de rappeler que la Russie est sur le podium des exportateurs mondiaux. Il est donc logique que le manque de pétrole russe sur les marchés pèse dans la balance.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes