Prix du pétrole : les cours du Brent au-delà de 105 dollars

Énergie – Dans les fluctuations des prix du pétrole qui persistent sur le marché international, les cours du pétrole, Brut, Brent et WTI, s’affichent à plus de 100 dollars. On vous dévoile davantage de détails liés à cette actualité dans les lignes qui suivent. 

En effet, le marché pétrolier international demeure dans une instabilité régi par plusieurs facteurs. D’ailleurs, lors de la séance de ce mardi 19 juillet 2022, les prix du pétrole ont reculé par rapport à ceux enregistrés la veille, néanmoins, les cours de Brent, du Brut et du WTI dépassent toujours la barre des 105 dollars le baril.

Tel que souligné par le quotidien francophone Le Soir d’Algérie, cela peut s’expliquer par plusieurs raisons. Selon les informations relayées par la même source médiatique, il est principalement question des inquiétudes liées à la récession. En outre, la situation sanitaire en Chine a aussi une grande influence sur les prix actuels de l’or noir.

Par ailleurs, le troisième élément à citer dans ce même sillage peut se traduire par les contraintes actuelles sur l’offre. Face à cela, les cours du Brent, pour livraison en septembre, ont chuté de 0,70 % un peu plus tôt, ce mardi. Le prix du baril est de ce fait égal à 105,53 dollars.

D’autre part, le brut américain West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en août, a perdu 0,53 % de sa valeur. Le baril s’affiche ainsi au prix de 102,06 dollars. À ce propos, les experts ont indiqué des raisons particulières qui seraient à l’origine de cette baisse des cours du brut.

Baisse des cours du brut : voici les raisons avancées par les experts

Outre les « signes de gonflement des stocks de pétrole américains », les analystes ont aussi évoqué « la forte inflation et les hausses de taux d’intérêt qui ont augmenté la probabilité d’une récession mondiale ». Selon les spécialistes, ces facteurs présentent une forte menace sur la demande.

Et par conséquent, ils impactent significativement les prix du pétrole. De même, les experts ont également affirmé que les marchés pétroliers pourraient bientôt se retrouver face à un autre mur d’inquiétude majeur. Il s’agit d’un « probable  ralentissement de l’économie chinoise ».

En effet, le gouvernement chinois a enregistré dans la journée du samedi dernier le plus lourd bilan de contaminations au coronavirus depuis le mois de mai dernier. De ce fait, des millions de citoyens en Chine ont dû passer les deux jours de week-end confinés. Et cela, afin de parvenir à appliquer la stricte politique « zéro Covid ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes