AccueilÉconomieÉnergieLe prix du pétrole algérien s'approche des 120 dollars d'autrefois

Le prix du pétrole algérien s’approche des 120 dollars d’autrefois

Énergie – En raison de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le prix du baril de pétrole algérien flambe, et s’approche des 120 dollars d’il y a des années. Dzair Daily vous donne de plus amples détails ce mercredi 02 mars 2022.

Alors que la guerre fait rage en Ukraine, le prix du baril de pétrole algérien s’approche des 120 dollars qu’il atteignait autrefois. La cause de cette hausse vertigineuse est la crainte de perturbations dans les livraisons du pétrole. Le conflit entre la Russie et l’Ukraine en est la cause. C’est ce que rapporte Ennahar.

En effet, le baril de brent a atteint aujourd’hui mercredi 02 mars les 114 dollars, après avoir atteint les 111,41 dollars à la fin de la séance d’hier. Le baril de brut West Texas Intermediate a quant à lui atteint les 108,64 dollars, soit une hausse de 5,06%. Tandis que le baril du brut a augmenté de 4,88%, atteignant les 110,09 dollars.

Les prix du pétrole risquent encore de grimper, selon les prévisions des experts, et au vu de la situation en Ukraine qui s’enlise au lieu de s’apaiser. Les sanctions tombent sur la Russie et font planer le doute sur une éventuelle riposte de son président Vladimir Poutine, qui continue l’offensive militaire dans toute l’Ukraine.

Vers un chamboulement des livraisons de pétrole

La Russie étant l’un des principaux producteurs de pétrole au monde, les inquiétudes quant au manque d’approvisionnement montent. Ainsi, de nombreux pays risquent de sentir la différence dans les prochaines semaines. Les exportations russes ont quasiment toutes été bloquées. Les prix des carburants risquent de flamber, surtout si le conflit en Ukraine ne s’apaise pas.

C’est dans ce contexte que le prix du baril de pétrole a atteint des niveaux jamais égalés depuis 2014. Les marchés mondiaux sont touchés comme l’est le pétrole algérien. Sachant qu’il a atteint les 114 dollars le baril. Pendant ce temps, en Ukraine, des installations militaires, tout comme des immeubles résidentiels sont ciblés par les ogives russes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes