AccueilGuide VoyagesPrix du billet d’Air Algérie : la diaspora s’inquiète

Prix du billet d’Air Algérie : la diaspora s’inquiète

Algérie – En attendant que les autorités dévoilent des détails concernant les modalités de cette réouverture des frontières, les prix du billet d’Air Algérie préoccupent l’esprit de nombreux expatriés qui affichent leurs appréhensions à cet égard.

Bloqués pendant plusieurs mois à l’étranger, les Algériens résidant dans différents coins du monde ont accueilli la nouvelle de la réouverture progressive des frontières avec soulagement. Cependant, d’après le quotidien arabophone Echorouk, cette annonce a également suscité une polémique sur les réseaux sociaux. C’est au sujet des prix du billet d’Air Algérie.

Pour le moment, les autorités n’ont fourni aucun détail concernant les paramètres exacts de cette reprise graduelle des vols. Notamment, en termes de date de réservation, programme des dessertes et prix des billets. Une question que le chargé de communication de la compagnie aérienne nationale a abordée. Le porte-parole a démenti tout programme de vols soi-disant provenant de la flotte nationale.

Effectivement, des rumeurs circulaient autour de cet élément. Alors, un collectif de plusieurs organisations représentantes de la communauté algérienne à l’étranger a adressé une lessive au président de la République. C’était dans l’espoir d’avoir un retour a ce niveau-là. Le but est donc d’obtenir plus de détails concernant cette reprise partielle. 

Les membres de la diaspora espèrent plus d’informations pour ce qui est de l’ouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie

Dans cette lettre adressée au chef de l’État, la diaspora souhaite la clarification de certains points. La communauté s’intéresse notamment à la façon par laquelle la validité du test PCR sera calculée. Exigé à moins de 36 heures, cela conduirait à l’écartement de nombreux algériens résidents dans des pays lointains. Ceux qui viennent d’Asie ou encore d’Amérique par exemple. 

Dans le même ordre d’idées, elle a également demandé à ce que la priorité leur soit accordée. C’est-à-dire les ressortissants algériens à l’étranger en premier lieu. Les représentants de ces derniers ont également appelé à la suppression des autorisations exceptionnelles d’entrée et de sortie du territoire national.  

De son côté, Samir Chaabna s’est exprimé dans une déclaration à Echourouk. Il a ainsi invité les expatriés algériens à attendre et ne pas se précipiter d’acheter les billets. Ils doivent alors, selon lui, patienter jusqu’à ce que la situation de l’ouverture des frontières s’éclaircisse. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes