21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
jeudi, 23 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergiePrix du baril du pétrole : les USA mettent la pression sur...

Prix du baril du pétrole : les USA mettent la pression sur l’OPEP

Publié le

- Publicité -

États-Unis – Sous la pression des États-Unis, les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devront augmenter leurs productions pour répondre aux injonctions des USA et faire baisser les prix. Nous vous en donnons, ce jeudi 12 août, plus d’explications.

La crise sanitaire due à la propagation de la Covid-19 a étouffé pendant longtemps, l’activité économique ainsi que la demande de l’or noir. Toutefois, la situation économique s’est nettement améliorée par rapport au début de la crise. Ainsi, le marché international et les prix du pétrole ont évolué. Chose qui semble déplaire aux États-Unis. En effet, les USA ont exhorté l’OPEP et ses alliés à augmenter leur production de pétrole afin de contrer la hausse des prix.

Effectivement, l’administration Biden a critiqué la production insuffisante du pétrole par les pays membres de l’organisation de l’OPEP. Provoquant de ce fait une hausse des coûts de l’or noir. Le premier consommateur mondial de pétrole a jugé que cela risque de nuire à la reprise de l’activité économique en cours. Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média anglophone CNBC, dans son édition de ce mercredi.

- Publicité -

Ainsi, les États-Unis ont pris contact avec l’allié historique de Washington, l’Arabie Saoudite. Le pays est aussi le chef de file de l’OPEP. Les responsables de l’administration Biden ont appelé à une augmentation de la production du pétrole. Forçant ainsi, l’organisation susmentionnée et ses partenaires à pomper davantage de brut et faire baisser les prix. Il est question là encore de ce que mentionne la même source médiatique.

L’impact des déclarations de la Maison-Blanche sur le prix du pétrole

Le rapport de la Maison-Blanche n’a pas été sans conséquence. En effet, après la flambée des prix de cette matière première en début de semaine, ils ont chuté. Cela, en réponse à la demande de l’administration Biden. Il est question là encore de ce dont nous informe le même média en ligne. Toutefois, il est peu probable que l’organisation modifie la cadence. Notamment que les pays ont eu du mal à finaliser leur accord durant le mois de juillet.

Pour mémoire, les États membres de l’OPEP ainsi que ces partenaires ont décidé de l’augmentation de la production du pétrole. Cela lors de la 19 ème édition en visioconférence qui s’est tenue le mois de mars. Les pays ont décidé l’augmentation de leur production à 400.000 barils par jour. Et ce, dans le but d’alimenter l’économie mondiale, au fur et à mesure que la pandémie s’atténue.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -