AccueilÉconomieÉnergieLe prix du baril de pétrole Algérien proche des 100 dollars

Le prix du baril de pétrole Algérien proche des 100 dollars

Énergie Le prix du baril de pétrole algérien a atteint un nouveau record, il est sur le point d’atteindre la barre des 100 dollars. Dzair Daily vous donne plus de détails sur cette montée fulgurante des prix du Sahara Brent ce jeudi 17 février 2022.

Le prix du baril de pétrole Algérien a atteint 99,30 dollars. La barre des 100 dollars n’est pas loin. Selon les données publiées par les États-Unis, les prix du pétrole ont connu une baisse la semaine dernière durant les échanges. Les contrats à terme sur le brut US West Texas Intermediate se sont négociés à 89,51 dollars le baril. Accusant une baisse de 0,41 % par rapport à la clôture précédente.

Ces mêmes données ont montré que le taux d’inflation en Algérie a atteint des niveaux jamais atteints en 40 ans. Comme le rapporte le quotidien arabophone Ennahar. Le prix du pétrole est déséquilibré ces dernières semaines, notamment en raison de la crise ukrainienne. Parallèlement, les contrats à terme sur le Brent se négociaient à 90,91 dollars le baril. Notant une baisse de 0,55% par rapport à la précédente clôture.

Le ministre annonce l’augmentation de la production de pétrole en Algérie

Par ailleurs, l’OPEP a indiqué s’attendre à une possible augmentation de la demande mondiale de pétrole en 2022. Dans le détail, le rapport mensuel de l’organisation des pays exportateurs de pétrole s’attend à une augmentation de la production de l’ordre de 4,15 millions de barils par jour pour cette année 2022.

En outre, le ministre de l’Enérgie et des Mines, Mohamed Arkab, avait annoncé l‘augmentation de la production de pétrole en Algérie de 10.000 barils par jour. Et ce, à partir du mois de février de l’année 2022. Suite aux décisions prises lors de la réunion ministérielle et de l’OPEP+. Le but de la démarche est de stabiliser le marché mondial du pétrole. Qui est déjà déséquilibré par la pandémie de Coronavirus et l’expansion du variant Omicron.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes