24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
dimanche, 14 juillet 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversPrison ferme pour culture urbaine de cannabis : un cas qui secoue...

Prison ferme pour culture urbaine de cannabis : un cas qui secoue la capitale

Publié le

- Publicité -

Faits divers – Un jeune habitant de la capitale a écopé d’une peine de sept ans de prison pour avoir transformé sa résidence en un site consacré à la culture illicite de cannabis. Il s’agit d’un cas qui met en lumière les défis croissants de la lutte contre le trafic de drogues dans les zones urbaines.

La justice de Dar El Beida a frappé fort dans un cas singulier de culture de drogue en milieu urbain, en condamnant un jeune homme, identifié sous le nom de «H. Abdelmoumen», à sept ans de réclusion. Cette décision survient suite à la découverte d’une pépinière clandestine dédiée à la culture du cannabis au sein même de sa demeure familiale, nichée au cœur de la capitale.

- Publicité -

Cette affaire a débuté le 27 décembre 2022, quand les forces de police, menées par l’unité mobile de la police judiciaire, ont appréhendé l’accusé dans la rue du Docteur Saâdane à Alger Centre. La fouille révéla alors une quantité non négligeable d’herbe. Ainsi que des graines de cannabis, prêtes pour la culture, et une somme de 4.000 DZD.

Selon les déclarations du jeune homme durant son arrestation et son procès, le cannabis et les graines étaient destinés à une consommation personnelle. Il a admis avoir échoué dans ses premières tentatives de culture. Avant de réussir à cultiver une plante, découverte par la suite dans un seau dissimulé derrière la porte de son toit, entourée d’équipements spécifiques. Tels que des lampes et des miroirs pour optimiser la croissance.

Cette sentence, plus clémente que les 20 ans requis par le parquet, ne manque pas de soulever des questions sur la gestion des cas de cultures domestiques de drogues. Elle interroge également sur l’efficacité des dispositifs en place pour prévenir la propagation de ce phénomène en milieu urbain.

- Publicité -

Ce cas révèle une facette troublante de la culture du cannabis en plein cœur des villes. Démontrant que le trafic et la consommation de drogues ne demeurent pas confinés aux seules zones périphériques ou défavorisées, mais s’infiltrent également dans des quartiers plus centraux. Cela pose un défi considérable pour les autorités, qui doivent désormais conjuguer la lutte contre ce fléau avec la nécessité de maintenir l’ordre et la sécurité dans toutes les strates de la société urbaine.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -