Prime scolaire en Algérie : Nouvelles conditions pour en bénéficier fixées

Algérie – Le gouvernement a étudié plusieurs projets de décrets, l’un d’entre eux consiste à revoir les conditions requises pour bénéficier de la prime scolaire.

En effet, le gouvernement a étudié plusieurs projets de décrets lors d’une réunion présidée par le Premier ministre, l’un d’entre eux consiste à revoir les conditions requises pour bénéficier d’une prime scolaire en Algérie. Tandis qu’un autre est venu dans le but de légaliser l’activité de fabrication et d’installation de plaques d’immatriculation des véhicules, selon le quotidien Echorouk.

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé le mercredi 16 décembre, une réunion du gouvernement qui s’est déroulée en vidéoconférence. Selon l’ordre du jour de cette réunion, les membres présents ont examiné cinq (05) projets de décrets exécutifs soumis par les ministres en charge de l’Intérieur, des Finances, de l’Éducation nationale et de l’Agriculture. 

Toutefois, le gouvernement a écouté une présentation du ministre de l’Éducation nationale sur un projet de décret exécutif définissant les conditions et modalités pour bénéficier de la prime de scolarité spéciale. Cela au profit des élèves indigents formés dans les établissements d’enseignement et d’éducation publics. Ainsi que les élèves à besoins éducatifs particuliers dans les établissements spécialisés. 

Dans le but de développer un nouveau cadre juridique; pour donner plus de transparence dans le bénéfice de cette bourse à ceux qui ont droit. Ceci, en étudiant les dossiers et la situation sociale des personnes concernées. La mise en œuvre de ce projet de texte permettra; donc, une meilleure couverture des élèves nécessiteux. Ainsi, que la digitalisation l’opération de distribution de cette prime. 

Un deuxième projet de décret exécutif présenté lors de la même réunion relatif à l’activité de fabrication des plaques d’immatriculation

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a aussi présenté lors de cette même réunion présidée par le Premier ministre. Cette dernière concernerait un projet de décret exécutif précisant les conditions et les modalités de conduite des activités de fabrication et d’installation des plaques d’immatriculation des véhicules.

Ce projet vise à encadrer ces activités, comme deux activités réglementées, et soumises à approbation. Ainsi, il détermine les modalités de réalisation des dites actions. Ainsi que les obligations des clients. De plus, le décret fixera certaines spécifications techniques; relatives à la plaque d’immatriculation des voitures. Par conséquent, le même projet vise à accompagner les deux activités; tout en s’assurant d’un contrôle judicieux de la part des pouvoirs publics.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes