Prière et date de l’Aïd Al Adha 2021 en France : la mosquée de Paris précise 

France – À l’approche de l’Aïd Al Adha 2021, la Grande mosquée de Paris a annoncé la date officielle de la fête religieuse ainsi que l’organisation de la prière marquant cet événement religieux.

Quelques jours nous séparent de la célébration de la fête religieuse de l’Aïd El Kebir. Ainsi, la Grande mosquée de Paris a dévoilé la date officielle du rituel du sacrifice en France, ainsi que l’horaire de la prière de l’Aïd Al Adha. La communauté musulmane célébrera le premier jour de l’événement religieux, mardi 20 juillet 2021. C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Grande mosquée de Paris (GMP), rendu public vendredi sur sa page Facebook.

En outre, la GMP a indiqué l’organisation séquentielle de la prière marquant le rituel du sacrifice. Et ce, en raison de la situation sanitaire actuelle en France. Dans ce sens, la mosquée a fait savoir que deux (02) prières seront organisés. Compte tenu du risque d’affluence, la première aura lieu à 8h00. Tandis que la seconde prière se fera à 8h30. Il s’agit de toute façon des horaires mentionnés dans le même communiqué.

Afin d’accueillir les fidèles dans des conditions sécurisées, la mosquée de Paris a dicté certaines consignes à respecter. Pour le bien collectif, le communiqué a mis l’accent sur la nécessité de respecter les mesures préventives. Ainsi, la GMP a souligné que les fidèles devront, obligatoirement, porter un masque de protection. Il est également obligatoire, de se munir d’un tapis de prière personnel. C’est ce dont nous informe la même source.

Un pass sanitaire obligatoire pour accéder aux lieux de culte en France ?

D’autre part, les imams de la mosquée parisienne ont invité les personnes âgées à réaliser la prière chez eux. Cela, en raison du risque encore élevé de contamination. Il est toujours question de ce que soulève la source susmentionnée. Pour conclure, la mosquée de Paris a invité les musulmans « à faire de ce jour sacré un moment de piété et fraternité, ainsi qu’un moment d’espérance après de longs mois éprouvants ».

Pour mémoire, les lieux de culte à l’Hexagone ne sont plus soumis à des mesures de distanciation physique. L’accès aux mosquées ne nécessite pas non plus un « pass sanitaire ». Il s’agit là aussi de ce qu’a stipulé la GMP, à travers le même réseau social.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes