Prière de l’Aïd 2021 en Algérie : la Commission de la Fatwa recommande

Algérie – À l’approche de l’Aïd El Adha 2021 et la prière qui l’introduit, la Commission de la Fatwa du ministère des Affaires religieuses a adressé des recommandations aux citoyens à suivre le jour de la fête. C’est en ce qui concerne la prière et le protocole sanitaire à respecter notamment dans les mosquées. On vous étale les détails, ce dimanche 18 juillet 2021.

Moins de 48 heures nous séparent de la prière de l’Aïd El Adha 2021 en Algérie. Entre la pandémie du coronavirus et la hausse des prix du mouton, la fête de Aïd El Adha est devenue l’une des principales préoccupations des Algériens ces jours-ci. Pour cela, la commission des Fatwas relevant du ministère des Affaires religieuses à émis des recommandations.

D’après le média Awras, l’instance a indiqué, samedi, une série de consignes à propos des rituels religieux. Il s’gait de ceux du jour de l’Aïd El Adha ainsi que les mesures préventives à suivre pour éviter de propager le virus. En effet, la commission a rappelé la nécessité de respecter les mesures sanitaires le jour de l’Aïd. Notamment dans les mosquées, en respectant la distension sociale et le port du masque.

C’est dans le but de ne pas accroître les cas de contamination pendant ce jour sacré. La commission a de plus expliqué la contrainte d’alléger la prière de l’Aïd El Adha et ses deux prêches. Les horaires fixés d’entrée et de sortie des mosquées sont, également, obligatoires à respecter.

Des éclaircissement au sujet des bienfaiteurs 

Effectivement, la commission a émis une instruction concernant les donateurs pour l’Aïd. L’entité spécialiste de théologie islamique et exégèse coranique a déclaré qu’il est permis de faire un don en aidant quelqu’un à s’acheter un mouton. Ils ont annoncé aussi, la possibilité d’accomplir le sacrifice du mouton pendant le deuxième et troisième jour de l’Aïd El Adha.

La commission a également communiqué que les mosquées suivent un protocole sanitaire strict. C’est dans l’intention d’éviter d’être une source d’élévation des contamination par la Covid-19.  Pour rappel, les salles d’ablution dans les mosquées sont toujours fermées. C’est afin d’éviter que les gens ne se transmettent le virus, les livres du Saint Coran ont également été retirés des mosquées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes