AccueilFootLa presse qatarie s'emporte contre l'Algérien Youcef Belaïli

La presse qatarie s’emporte contre l’Algérien Youcef Belaïli

FootSe retrouvant actuellement sans club, l’international joueur algérien Youcef Belaïli a été sévèrement taclé par la presse qatarie. Dzair Daily relate pour vous tous les détails, dans la suite de son édition du lundi 3 octobre 2022.

En effet, le joueur natif d’Oran se retrouve actuellement sous les feux des projecteurs. Pour cause, la résiliation de son contrat avec son club breton, Brest. N’ayant pas fait l’unanimité auprès de son ancien pensionnat du pays du Golfe, l’international joueur algérien, Youcef Belaïli s’est attiré les foudres de la presse qatarie.

Effectivement, si vous suivez l’actualité du football, vous êtes forcément au courant des dernières nouvelles. Le numéro 8 de la sélection nationale a décidé de mettre fin au contrat qui le reliait au Stade Brestois 29. Suite à cet événement, Youcef Belaïli s’est retrouvé dans le viseur de l’Association des supporters du Finistère.

Et comme un malheur ne vient pas seul, les médias qataris ont, à leur tour, remué le couteau dans la plaie. Regroupés par ET DZ, plusieurs titres de la presse qatarie se sont attaqués à l’Algérien, faisant ainsi la Une des journaux. « Belaïli, un échec professionnel », « Belaïli, un professionnel qui ne connaît pas la discipline et l’engagement », « Le chaos synonyme de Belaïli ». C’est ce qu’on peut lire sur l’actualité qatarie.

Algérie : Belaïli sort de son silence après la polémique de Brest

En effet, suite à son histoire de conflit avec son ancien pensionnat, le natif d’Oran a pris la parole pour s’exprimer. Accusé d’indiscipline, de manque de professionnalisme et de sérieux, Youcef Belaïli est alors sorti de son silence. Cela, pour apporter de la lumière à cet égard. Face à ces rumeurs, le principal concerné a nié toutes les accusations portées à sa personne.

Se servant de la page de la Fédération algérienne de football (FAF), l’attaquant DZ a révélé que sa séparation avec Brest faisait suite à un commun accord. Cela avant d’enchaîner en affirmant que ces fausses informations sont à l’origine d’une catégorie de personnes mal-attentionnées. Celle-ci vise alors à « salir son image », a-t-il annoncé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes