21.1 C
Alger
21.1 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesLe port de Marseille en crise liée à la fermeture des frontières...

Le port de Marseille en crise liée à la fermeture des frontières en Algérie

Publié le

- Publicité -

France – La restriction sanitaire relative à la fermeture des frontières en Algérie, depuis bientôt un an, a paralysé de manière considérable le grand port maritime de Marseille (GPMM).

Afin de faire face à la diffusion rapide du Covid-19 sur son territoire, le pays a adopté des restrictions sanitaires drastiques. Confinement, distanciation sociale, couvre-feu…Le gouvernement a mis toutes les chances de son côté pour éviter à coup sûr de se noyer dans une troisième vague de coronavirus. Parmi ces mesures, on note aussi la fermeture des frontières en Algérie qui visiblement impacte plusieurs secteurs, notamment le port maritime de Marseille en France. 

En effet, la situation épidémiologique n’a laissé quasiment rien indemne. Elle a affecté immensément l’un des plus grands ports maritimes métropolitains. En 2020, le GPMM a traversé la pire crise économique de son histoire. Une année morose marquée par une baisse de trafic de plus de 12%, rapporte le quotidien francophone Liberté

- Publicité -

| Lire aussi : Ouverture des frontières en Algérie : « c’est encore tôt », estime Sanhadji

Ainsi, cette fermeture des frontières a causé au trafic du conteneur une décroissance de 10%, dont 25 % avec notre pays. Au fond, après que l’Algérie ait bouclé toutes ses portes d’entrée, une sévère récession a frappé le port de Marseille. Le GPMM a subi, l’année dernière, une chute de 76% de son activité de transport de passagers. Avec seulement 742.000 voyageurs.

Selon le site spécialisé l’Antenne, cette tendance est principalement due à la diminution dans le domaine de la ligne régulière. Il s’agit d’une baisse de 89% sur l’Algérie, 55% sur la Tunisie. Sur la Corse, on parle d’un recul de 28%. Ajoutés à cela, les bateaux de croisière qui sont à quai depuis la mi-mars 2020. 

Réouverture des frontières en Algérie : À quand le retour des transports internationaux de voyageurs ?

Si l’on se fie aux déclarations d’un responsable du GPMM, l’ouverture des frontières algériennes ne se fera pas avant la fin de l’année 2021. « Les frontières demeurent toujours fermées en Algérie », souligne en effet Chantal Helmann. 

- Publicité -

Mais à en croire le responsable, le pays mentionne un retour pour la fin de l’année en cours. Cette reprise concerne le transport de fret et de passagers. Une ligne qui n’a comptabilisé que quelques 1.526 voyageurs en décembre dernier, indique le même intervenant.

Voilà qui vient confirmer les hypothèses de plusieurs responsables du pays. Notons dans un premier temps les déclarations du membre du Comité scientifique. Bekkat Berkani a insisté sur la nécessité d’atteindre plus ou moins une immunité collective pour envisager la reprise des vols réguliers. 

« Le moment n’est pas encore propice pour parler d’une réouverture des frontières ». Selon lui, il faut d’abord attendre que le pays élargisse sa campagne de vaccination au grand public pour pouvoir enfin se prononcer à ce sujet. 

| Vous aimerez lire : Qatar Airways prépare la reprise des vols vers l’Algérie

À l’avenant des déclarations qui précèdent, le porte-parole du gouvernement a exclu l’éventualité d’une reprise imminente des vols et des liaisons maritimes. Ammar Belhimer a notifié que la priorité du pays est la sécurité sanitaire du citoyen. 

Le gouvernement compte encore prolonger la fermeture des frontières aux étrangers. Cela, pour garder la main sur le virus et nous épargner une transmission incontrôlable de la Covid-19. C’est en effet ce qu’a expliqué récemment le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -