AccueilActualitéAlgériePolémique sur l’or frelaté en Algérie : l’Organisation nationale rompt son silence

Polémique sur l’or frelaté en Algérie : l’Organisation nationale rompt son silence

Algérie – En réponse à la polémique déclenchée par l’Organisation algérienne de protection des consommateurs (APOCE) au sujet de l’or frelaté en Algérie, l’Organisation algérienne de l’or et des bijoux s’est manifestée. Dzair Daily vous en dit un peu plus dans ce numéro du samedi 31 décembre 2022.

En effet, le marché de l’or en Algérie a créé, ces derniers temps, une réelle polémique quant à la qualité des bijoux vendus. C’est par le biais d’un communiqué que l’Organisation algérienne de protection des consommateurs a souligné le taux de fraude et d’escroquerie existant dans ce secteur. En réponse à cette polémique autour de l’or frelaté en Algérie, l’Organisation algérienne de l’or et des bijoux s’est manifestée.

Effectivement, déterminée à combattre ce phénomène, l’APOCE a décidé, conformément à sa loi fondamentale, de créer « le Comité national pour la qualité de l’or ». Tout en affirmant qu’au moins 80 % de l’or échangé sur le marché national est non conforme. Une initiative qui, selon l’organisme, veillera à assurer la qualité de l’or. Ainsi, à préserver l’économie nationale et les intérêts matériels du consommateur.

Cela dit, face à ce problème jugé de « dangereux », l’Organisation précitée a décidé d’ouvrir un laboratoire. Celui-ci sera alors dédié aux vérifications et à l’authentification des bijoux en or. Et ce, à l’aide de son appareil de mesure de la qualité de cette matière. Mettant ses services à la disposition des consommateurs, l’APOCE se dit être prête à recevoir les plaintes contre les affaires d’escroquerie.

Marché de l’or en Algérie : l’Organisation nationale se défend

En effet, suite à la note rendue publique par l’APOCE au sujet de la qualité « dénaturée » du métal précieux, l’Organisation algérienne de l’or et des bijoux s’est défendue. C’est par le biais d’un communiqué réponse sur sa page Facebook officiel que le même organisme s’est exprimé. L’organisation susmentionnée a déclaré qu’elle nie et dément toutes les allégations du président de l’Organisation algérienne de protection des consommateurs.

« Nous prendrons toutes les mesures judiciaires nécessaires contre le président de l’APOCE suite à ses déclarations irresponsables. Celles-ci manquent de fondements juridiques et de sources officielles. Ce qui a porté atteinte à la crédibilité des commerçants et des artisans de joaillerie en Algérie », a-t-on lu sur la note.

or frelaté algérie organisation

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici