Poids du cartable des élèves en Algérie : les syndicats appellent à la révision du système éducatif

Éducation – Les syndicats proposent la révision du système éducatif comme une solution pour remédier au problème du poids du cartable des élèves en Algérie. Pour les détails, n’hésitez pas à lire la suite de cet article du 22 août 2022.

À l’approche de la rentrée scolaire 2022 / 2023, la question relative au poids du cartable des élèves revient encore sur la table des syndicats de l’éducation en Algérie. Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Éducation (CNAPESTE) a alors tenté de clore ce sujet qui persiste depuis plusieurs années.

Selon le reportage diffusé sur la chaîne de télévision Echorouk News, le CNAPESTE a soumis de nouvelles propositions au ministère de l’Éducation nationale. Dans le détail, les syndicats ont appelé à une révision globale du système éducatif national.

À ce propos, le CNAPESTE a évoqué la mise en place d’ateliers nationaux. Ces derniers procéderont par un diagnostic, une formation et une évaluation, pour aboutir aux meilleurs résultats. Notamment du fait que le poids du cartable des écoliers relève principalement du nombre et du volume des manuels scolaires, surtout en primaire.

Les tablettes électroniques comme une solution au surpoids des cartables ? Le CNAPESTE répond

Dans sa déclaration au média susvisé, le secrétaire général du CNAPESTE a révélé que l’enfant n’a pas besoin d’un programme chargé dans le cycle primaire. Car à ce niveau, l’écolier doit juste apprendre à lire, à écrire et à effectuer quelques opérations de calcul, souligne encore le même locuteur.

Par ailleurs, l’intervenant a évoqué la question de l’intégration des tablettes électroniques lors de la prochaine rentrée scolaire. À ce sujet, Amoura Boualem a indiqué que ce pas ne pourra pas résoudre le problème de manière définitive. Selon lui, cette démarche est loin d’être la solution à envisager actuellement pour surpasser le poids exagéré des cartables.

Cette question reste donc toujours non résolue. Rappelons, dans ce sillage, que l’enfant est le premier à subir les conséquences des cartables surchargés. Effectivement, cela impacte grandement sa santé et sa croissance physique et l’affecte même sur le plan mental en lui apportant du stress.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes