8.9 C
Alger
8.9 C
Alger
samedi, 24 février 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgériePlus d’huile en bidon 5 L et de semoule en sac 25...

Plus d’huile en bidon 5 L et de semoule en sac 25 kg en Algérie : le ministère réfute

Publié le

- Publicité -

Algérie – Alors que le mois béni approche à grands pas, des préoccupations quant à la disponibilité de l’huile de table sous format de 5 L ou encore la semoule courante se font de plus en plus prégnantes et voient fleurir leur lot de rumeurs toutes plus angoissantes les unes que les autres. 

À l’aube de la période sacrée de jeûne, la question liée à la pénurie des denrées alimentaires de base, dont l’huile de tournesol et la semoule, ne cesse d’alimenter les débats, en Algérie, entre spécialistes, responsables et citoyens. Colportée de bouche à oreille, elle se propage en effet de manière dramatique dans certains médias et sur les réseaux sociaux. 

Elle n’a pas échappé au département de Kamel Rezig qui a souhaité y réagir efficacement. C’est alors par la voie du directeur général du contrôle et de la régulation des activités, Sami Koli, qu’il a éclairci un des points soulevés. Soit la nature des informations sur la suspension de la production d’huile en bidons de 5 litres et de semoule dans des sachets de 25 kilogrammes. 

- Publicité -

Sans tergiverser, le DG a déclaré qu’aucune forme des deux susdits produits alimentaires de première nécessité ne sera suspendue. Il s’est ainsi exprimé, ce jeudi, dans les colonnes de l’Agence APS. Nous reprenons pour vous le reste de ses déclarations dans la deuxième partie de cette édition du vendredi 24 février 2023. Ça se passe juste ci-dessous. 

Algérie/Ramadan 2023 : Kouli se veut rassurant sur la disponibilité alimentaire 

Selon les précisions du membre du ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations (MCPE), la production journalière d’huile de tournesol est actuellement importante. Elle oscille, dit-il, entre 3.500 et 4.000 t. 

« Les besoins réels du marché, eux, varient entre 1.600 et 1.800 tonnes par jour. Nous pouvons donc dire que l’offre est largement suffisante ». Il s’agit là effectivement de ce qu’a souligné le même responsable. Ce dernier a réitéré par ailleurs qu’il n’a jamais été question d’arrêter de produire les grandes bouteilles

- Publicité -

« Nous tablons plutôt sur une production supplémentaire pour le Ramadan. Elle devra se faire principalement sous forme de bidons de 1 et 2 litres ». C’est ce qu’a en outre expliqué l’intervenant. Il a estimé, dans le même sillage, cette quantité complémentaire prévue pour le mois sacré à venir à 10.000 tonnes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -