AccueilActualitéAlgériePlus d’églises en Algérie ? Belmehdi s’explique

Plus d’églises en Algérie ? Belmehdi s’explique

Algérie – Le ministre Belmehdi s’est exprimé à propos des églises qui existent dans notre pays. Vont-elles vraiment être fermées ? C’est sur quoi nous allons vous répondre dans cette nouvelle édition du dimanche 18 décembre 2022. 

En effet, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs en Algérie, à savoir Youcef Belmehdi, s’est manifesté dernièrement à propos des églises. Il a fait savoir que les chrétiens, qu’il s’agisse d’individus ou d’églises, ne faisaient l’objet d’aucun harcèlement. Notamment, de la part des autorités et des citoyens algériens.

Avant d’ajouter qu’aucune église catholique n’a été fermée contrairement à ce qui a été dit. Au contraire, l’État a fermé des locaux qui ne sont pas qualifiés pour être des églises dans lesquelles les cultes religieux sont pratiqués conformément à la loi. Ce qui s’applique également « aux écoles coraniques et aux mosquées qui ne sont pas qualifiées pour y pratiquer des rituels ».

Ce n’est pas tout ! Le même responsable a rappelé que pendant la période de la pandémie du coronavirus, toutes les mosquées du pays ont été fermées. Ce qui montre « le grand impact du discours religieux ».

Cela s’est, d’ailleurs, manifesté dans l’engagement des Algériens envers les mesures sanitaires. Ce qui s’est affirmé selon le témoignage des médecins et des services de santé. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro.

Les mosquées occupent un rôle de sensibilisation important en Algérie 

Ainsi, concernant le discours de haine, le ministre a indiqué que « la loi algérienne criminalise ce genre de discours ». D’autant plus que « certaines personnes ont voulu coller l’image de la violence et de l’extrémisme à la religion musulmane », indique le même intervenant.

D’autre part, le haut fonctionnaire a révélé que le rôle sensibilisateur des imams porte sur différents dangers. Notamment ceux auxquels un citoyen peut être confronté dans sa vie quotidienne. Ce qui est au cœur du discours et du message des mosquées en Algérie.

À titre d’exemple, Youcef Belmehdi a cité la journée médiatique relative aux « mécanismes de prévention contre les accidents de suffocation par le gaz ». Celle-ci a, pour rappel, été organisée par le ministère en coordination avec les services de la protection civile et Sonelgaz

Sous le slogan : « La sensibilisation est la base de la prévention ». Sachant que ce jour-là, le rôle des imams était de sensibiliser sur les différents dangers auxquels peut être confronté le citoyen dans sa vie quotidienne. En effet, ce sujet a été au cœur du discours de plusieurs mosquées en Algérie. C’est ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici