30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
samedi, 13 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgériePlaques tectoniques en Algérie : Les raisons des tremblements de terre (CRAAG)

Plaques tectoniques en Algérie : Les raisons des tremblements de terre (CRAAG)

Publié le

- Publicité -

Algérie – Les récents tremblements de terre enregistrés pendant cette année 2021, et notamment celui d’aujourd’hui, 18 mars, à Bejaïa ont inquiété de nombreux Algériens, mais quelles sont les raisons concrètes de ces séismes très fréquents ? 

En effet, depuis janvier 2021, de nombreuses wilayas de notre pays ont enregistré une forte activité sismique. Ce qui a semé un grand mouvement de panique chez les citoyens algériens. Mais quelles sont les raisons liées aux tremblements de terre en Algérie ?

C’est justement une interrogation à laquelle a bien voulu répondre Aïdi Chafik. Celui-ci est docteur en géophysique. Il est responsable du réseau national de la surveillance sismique au niveau du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

- Publicité -

En outre, le spécialiste a accordé un entretien, aujourd’hui 18 mars 2021 au site de l’APS. Il a déclaré que ces récents séismes enregistrés tout particulièrement au nord de l’Algérie sont en fait, un « phénomène normal ».

| Lire aussi : Tremblement de terre en Algérie : Secousse de magnitude 5.9 à Béjaïa

Il développe en proférant que ces derniers sont associés à un rapprochement des deux plaques tectoniques africaine et eurasienne. Et il s’avère que l’Algérie correspond justement à la frontière de ces mêmes plaques qui sont en « perpétuel mouvement ».

Celles-ci bougent d’ailleurs depuis des millions d’années. Ce qui rend l’activité sismique dans notre pays « permanente ». Elle se traduit par des événements pour la plupart non ressentis ; ou avec une magnitude « plus ou moins forte », explique le même orateur.

- Publicité -

| Sujet connexe : Tremblement de terre en Algérie : Vidéo des dégâts à Béjaïa (18 mars 2021)

Pour cette dernière catégorie, Chafik a cité à titre d’exemple le tremblement de terre qui a frappé la wilaya de Béjaïa, ce jeudi 18 mars 2021 à 01h04. Cette secousse tellurique avait une magnitude de 5.9 degrés sur l’échelle ouverte de Richter.

Ainsi, l’intervenant explique qu’il s’agit également d’une situation tout à fait naturelle. La principale secousse a ensuite été suivie par des répliques d’une magnitude moins importante. 

Sachant qu’il y en a eu pas moins de 40 au total, dont des secousses ressentis et d’autres non. Le docteur en géophysique a informé par la même occasion que l’Algérie compte entre 10 et 30 événements journaliers non ressentis. C’est là ce qu’a affirmé Chafik lors de la même entrevue.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -