AccueilActualitéAlgérieLe plan qui va peut-être révolutionner la psychiatrie algérienne

Le plan qui va peut-être révolutionner la psychiatrie algérienne

Algérie – À l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, un plan national en rapport avec la psychiatrie algérienne a été dévoilé. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a supervisé, aujourd’hui, lundi à l’Institut national de la santé publique d’El Biar, les activités de la Journée mondiale de la santé mentale. À cet effet, Saihi a dévoilé un plan d’action national qui vise à révolutionner la psychiatrie algérienne. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette édition du 10 octobre 2022.

On notera que plusieurs personnes du secteur de la santé ont pris part à cet événement. Notamment, le représentant de l’Organisation mondiale de la Santé en Algérie. En plus des membres du comité multisectoriel pour la promotion de la santé mentale. Et les représentants de la société civile. Selon ce que rapporte le quotidien arabophone généraliste El Khabar, le ministère suscité a déjà ratifié le plan d’action global pour la santé mentale de l’OMS 2013-2020.

D’ailleurs, il s’agit d’un objectif qui figure dans les horizons 2020-2023 de ladite organisation mondiale, a indiqué Saihi. En effet, les objectifs prévus par l’OMS relatifs à la santé mentale pour 2020 n’ont pas pu être réalisés. Et ce, en raison de la propagation de la Covid-19. Dans le détail, cette situation a eu beaucoup de répercussions sur la psychologie des malades et de leurs familles, a fait savoir le premier responsable du secteur. 

Saihi réaffirme l’importance de la promotion de la santé mentale en Algérie 

Par le biais de la même occasion, Saihi a évoqué le développement significatif qu’a réalisé l’Algérie dans le secteur de la santé mentale. Et ce, grâce aux politiques adoptées tant sur le plan structurel que sur le plan humain. Notamment, la mise en place de 24 établissements hospitaliers publics. Ainsi que la large diffusion de la prise en charge de la santé mentale.

Cela, au niveau des établissements de proximité et des cliniques privées. Dans le même sillage, Saihi a affirmé que le plan national de promotion de la santé mentale (2017-2020), complète celui de 2001. En effet, ce dernier a été établi dans un cadre stratégique global. 

Enfin, le responsable suscité a réaffirmé l’importance de la promotion de la santé mentale en Algérie. De ce fait, il a incité les parties prenantes à intensifier les efforts pour atteindre les objectifs fixés par le ministère de la Santé. À savoir l’amélioration de la santé mentale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes