AccueilActualitéAlgérieUn plan pour employer les Algériens

Un plan pour employer les Algériens

Économie – Le gouvernement prévoit d’élaborer un plan pour lutter contre le chômage et insérer plus de citoyens algériens dans le monde professionnel. Nous vous dévoilons davantage d’informations à ce sujet dans la suite de cette édition du samedi 3 décembre 2022. 

Dernièrement, le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a reçu une délégation du Conseil du renouveau économique algérien (CREA). En effet, lors de cette rencontre de travail, les discussions ont eu lieu autour d’un plan portant sur l’amélioration du pouvoir d’achat des citoyens algériens.

Elles ont en outre évoqué la création d’emplois. Le tout en vue de relancer la croissance de l’économie nationale. Retrouvez plus de détails sur ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Conformément à ce qu’a rapporté le quotidien généraliste arabophone Echorouk, cette croissance économique souhaitée aura forcément un impact positif sur la société et créera de véritables richesses sur tous les plans. Elle est même susceptible de participer à la création de nouveaux postes de travail. Soit, notamment, au profit des jeunes algériens. 

Présidée par Kamel Moula, le susdit collectif a tenu à présenter, par ailleurs, quelques recommandations permettant, dit-on, de réaliser un montant très élevé des exportations hors hydrocarbures durant les prochaines années. Celui-ci est équivalent à 30 milliards de dollars. 

Pour une croissance économique algérienne ! 

En outre, le CREA s’est entretenu, lors de la même réunion, avec le président Tebboune, sur les conditions pour bénéficier des actuelles capacités de croissance de l’Algérie dans toutes les filiales. Sachant que les responsables des différents secteurs doivent s’appuyer sur la position qu’occupe le territoire algérien sur le plan régional, continental et international. 

Notons qu’à la suite de cette réunion, les membres de la délégation CREA ont tenu à publier un communiqué. Et ce, afin de remercier le chef de l’État pour « son accueil, son soutien et ses conseils ainsi que la grande importance qu’il attache au développement des institutions algériennes ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes