Le plaidoyer d’une franco-Algérienne en faveur des musulmans de France

France – Souad Zitouni, une députée Franco-Algérienne, n’a pas hésité à prendre la défense des musulmans et à dénoncer le regard porté sur eux dans l’hémicycle.

En effet, avec la volonté de lutter contre les amalgames et le séparatisme, la Franco-Algérienne a haussé le ton pour défendre de nombreux musulmans en France. Souad Zitouni a dénoncé la marginalisation et l’exclusion que subit cette communauté religieuse. Le média spécialisé Visa Algérie relate ses déclarations.

La Vauclusienne regrette le rejet insistant des musulmans en France et n’hésite pas à le faire savoir au sein de l’Assemblée Nationale. La femme politique fait partie de la quizaine des députés engagés contre le séparatisme islamiste. Ses prises de paroles et ses opinions sont des sujets très traités dans les médias français. 

Voile islamique : Un débat qui revient souvent sur la table !

Ce mercredi, 03 février, Souad Zitouni n’est pas restée de marbre face aux propos venus des oppositions de droite. Le débat sur le port du voile a donc refait surface lors de l’examen du projet de loi renforçant les principes républicains. 

Cette hystérie politique dépasse la députée du Vaucluse. Selon elle, la France mène la fronde contre l’Islam et les musulmans. « Le tribunal auquel j’assiste aujourd’hui, c’est celui contre l’Islam et les musulmans », s’alarme la Franco-Algérienne. Vivant dans un pays laïc, la femme politique estime que la discrimination injuste envers les musulmanes n’a pas lieu d’être.

Souad Zitouni n’a pas hésité à déconstruire les préjugés sur les musulmanes. Elle a affirmé avec aisance et conviction que ces femmes ne sont ni soumises ni oppressées. Selon elle, le voile n’est qu’un symbole d’un libre choix religieux. La députée connue pour ses positions pluralistes n’hésite pas à renforcer son discours argumentatif. 

Dans ce sens, la jeune femme a partagé son témoignage en tant qu’avocate. Elle a fait savoir qu’elle défend souvent des femmes musulmanes. Ces dernières demandent le divorce car leurs maris leur interdisent de porter le voile. 

Pour clore son discours marquant, Souad Zitouni a assuré d’une chose. Elle a exprimé son envie de vivre ensemble en paix. Notamment d’accepter les différences et faire preuve d’estime, de respect et de tolérance envers autrui.  « Il est temps d’accepter la liberté de culte des musulmans », souligne en effet celle qui craint de voir la communauté musulmane stigmatisée. 

Qui est Souad Zitouni ? 

La membre de la République en marche est née le 23 avril 1974 en Algérie, à Boukadir plus précisément. Elle rejoint la France avec ses parents à l’âge de 14 ans. Elle effectue toute sa scolarité secondaire à Marseille. Une fois le bac obtenu, Souad Zitouni s’est inscrite à la Faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille.   

Fille d’ouvrier, avec une double nationalité, la Franco-Algérienne a redoublé d’efforts pour atteindre ses objectifs dans l’Hexagone. Et c’est ainsi qu’elle est parvenue à mener à bien sa carrière professionnelle. Puisqu’elle est désormais avocate et députée du parti d’Emmanuel Macron depuis l’année dernière. 

Ainsi, Souad Zitouni est très engagée dans la lutte contre le séparatisme et les atteintes à la citoyenneté. Elle participe activement aux débats à l’Assemblée Nationale. Elle a même signé une tribune avec les députés LREM. Cela dans l’optique d’empêcher les débats nauséabonds sur la laïcité et les polémiques sur le port du voile.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes