AccueilSociété et CultureFaits DiversPicanto à 50 millions en Algérie : les dessous de l’affaire Eagle...

Picanto à 50 millions en Algérie : les dessous de l’affaire Eagle Flyer dévoilés

Jusctice – Du nouveau concernant le dossier de l’affaire Eagle Flyer de la fameuse Picanto à 50 millions en Algérie. Dzair Daily vous livre un peu plus de détails à ce sujet dans cette édition du 8 septembre 2022.

En effet, l’affaire Eagle Flyer en Algérie de la fameuse Picanto à 50 millions de centimes a été rouvert, mercredi 7 septembre, en appel par la Cour d’Alger. Les principaux accusés ont été une nouvelle fois entendus en présence de trois (3) victimes sur les six (6) qui ont représenté la partie civile. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généralise Ennahar.

En effet, un malfrat a dupé 150 personnes en Algérie en leur promettant l’obtention d’une Kia Picanto à raison d’une somme de 50 millions de centimes. À l’origine de cette escroquerie, on révèle le propriétaire du bureau d’investissement Eagle Flyer. Dont le siège se trouve dans la capitale, plus précisément au niveau d’El Mohammadia.

Le mis en cause, a saisi l’occasion de la suspension de l’importation de voiture pour berner ses victimes. Suite à quoi, les autorités concernées ont ouvert une enquête. Ce qui a permis de mettre la main sur deux accusés dans cette affaire. Alors que le troisième était en fuite. Dès lors, il était évident qu’il s’agissait d’une arnaque bien orchestrée.

Affaire Eagle Flyer : les accusés une nouvelle fois interrogés par la Justice

Lors du procès tenu le mois de mars dernier au niveau du tribunal de Dar El Beida, le principal accusé a été condamné à une peine de cinq (5) ans de prison. Un autre accusé qui a été pourtant innocenté par la première instance a également été entendu pour l’audience de ce mercredi 7 septembre.

Pour rappel, le concessionnaire fictif a fait signer aux soi-disant acheteurs un contrat qui regroupe plusieurs conditions. À l’instar d’une publicité mensongère. Celle qui a fait tomber plusieurs personnes. Sachant qu’on leur a promis des voitures de marque Kia Picanto. Et ce, contre la modeste somme de 50 millions de centimes. Au final, ils n’avaient rien reçu.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes