AccueilÉconomieAutomobilePeugeot, prix des voitures construites en Algérie : Tebboune précise

Peugeot, prix des voitures construites en Algérie : Tebboune précise

Algérie – Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est revenu sur le dossier de l’automobile, en évoquant les prix des voitures qui étaient construites en Algérie, mais aussi le projet d’ouverture d’une usine Peugeot.

En effet, au cours d’une entrevue accordée au média hebdomadaire français Le Point, le Chef d’Etat, Abdelmadjid Tebboune en l’occurrence, a abordé le sujet de l’automobile en Algérie, en revenant sur les prix qui étaient pratiqués sur les voitures construites localement, et les projets à venir, notamment l’introduction du constructeur Peugeot sur le marché algérien. C’est ce qu’a rapporté Algérie Eco ce jeudi 03 juin 2021.

Dans le détail, le Président de la République a annoncé l’ouverture d’une nouvelle usine de la marque Peugeot en Algérie. Celle-ci serait destinée pour la construction automobile de la marque française dans le pays. Cela dit, il a tenu à préciser que le projet serait en cours de préparation. D’autant plus que le taux d’intégration de cette activité pourrait être augmenté jusqu’à 30 ou 35%.

Cependant, le hic serait que l’usine aurait une capacité de production de seulement 76.000 véhicules par an. Alors que le besoin annuel du marché local serait estimé à 350.000 véhicules annuellement. Par rapport au choix de cette entreprise, le même responsable a indiqué que « Le mérite de Peugeot, c’est de ne pas avoir accepté de verser de pots-de-vin. Et pour cette raison, nous avons beaucoup de respect pour ce partenaire ».

Construction automobile en Algérie : qu’est-ce qui va changer ?

En outre, le sujet automobile en Algérie serait un sujet qui suscite de nombreux questionnements et controverses. Le Gouvernement a essayé le modèle de montage des voitures en important des kits de l’étranger. Chose qui n’a pas été bénéfique pour l’économie nationale. Par la suite, il a été décidé de se tourner vers la construction globale avec un taux d’intégration.

De ce fait, au cours de la même interview, Tebboune est revenu sur l’ancienne méthode. Celle des kits importées et montées en Algérie. Il a précisé qu’ils « ont coûté à l’Etat 3,5 milliards de dollars pour créer à peine 400 emplois ». Il a notamment ajouté que « nous avons réussi à mettre sur le marché des voitures plus chères que les voitures importées! ».

Par conséquent, il a lancé un appel aux investisseurs. Ceux qui veulent se lancer dans la fabrication mécanique, de ne surtout pas hésiter à le faire. Il leur suffit tout simplement de remplir les conditions stipulées dans le cahier de charge. D’autant plus, que le Président a précisé que le but serait de satisfaire le besoin des citoyens par la production locale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes