Pétrole : régression des prix du baril

Énergie – Le pétrole connaît toujours des fluctuations. Aujourd’hui, une régression est enregistrée par rapport au prix du baril. Dzair Daily vous rapporte tous les détails relatifs à ce sujet, dans son édition du 20 juillet 2022.

Depuis quelques jours, le prix du pétrole connaît des hauts et des bas. En effet, la récession et la pénurie liée à l’approvisionnement de cette matière première sont actuellement les deux préoccupations du marché. Effectivement, ce mercredi, les spécialistes enregistrent une régression du prix du baril. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Bilad.  

Dans le détail, les prix à terme de l’or noir voient une baisse de plus de 1 % en début de la séance d’aujourd’hui. Toutefois, le prix du baril a flambé et s’est maintenu en hausse pendant trois (3) jours consécutifs. Et ce, pour des raisons de la pression des estimations de la hausse des stocks pétroliers américains. Ainsi que la stabilité du dollar après sa dégringolade depuis le début de cette semaine. 

Par ailleurs, selon ce que révèle le rapport de l’entreprise américaine API (American Petroleum Institute), publié hier, les stocks de pétrole brut ont augmenté de 1,9 million de barils. Cela au cours de la semaine achevée le 15 juillet dernier. Tandis que les stocks d’essence ont augmenté de 1,3 million de barils.

Les raisons de la baisse du prix du pétrole 

En ce qui concerne les contrats à terme sur le Brent destiné à la livraison en septembre, ils ont chuté de 1,23 %, soit environ 1,32 $. Toujours ce matin, précisément à 09 h 10, heure de La Mecque. Son prix actuel est à 106,03 $ le baril, bien que lors de la clôture de la séance d’hier le prix était au-dessus de 107 $. Rapporte la même source. 

Rappelons notamment, que le prix du pétrole a touché son plus bas prix, avec une chute de 8 %, arrivant en dessous de la barre estimée moyenne de 100 dollars. En effet, au cours de ces derniers mois, le prix du baril a connu de nombreuses fluctuations. Et la raison principale revient aux conflits mondiaux qui ne cessent de vaciller l’économie mondiale. On parle là de la guerre en Ukraine et de la sanction faite à l’encontre de la Russie. Ou encore les pétulances en Libye. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes