Pétrole : l’Opep + a acté l’augmentation de la production

Algérie – Les États membres de l’OPEP ainsi que ces partenaires ont décidé de l’augmentation de la production du pétrole. Voici les détails. 

En effet, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) auxquelles faut-il ajouter les dix (10) pays de l’alliance OPEP+, s’étaient mis d’accord d’opter pour l’augmentation de la production du pétrole. C’était lors de la 19ᵉ édition en visioconférence qui s’est tenue ce dimanche. C’était afin de discuter de la poursuite d’augmentation de la cadence de production du pétrole. Ce prochain mois d’août. Le Soir d’Algérie s’est penché là-dessus.

Nous reprenons les données fournies, ce 20 juillet 2021. En fait, la réunion en question devait se tenir au début du mois actuel de juillet, mais qui s’est vue décalée en raison d’un désaccord intervenu entre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite. L’annulation n’a pas été sans conséquences. Puisque, cela a immédiatement impacté le prix du pétrole. Ce qui a valu, la pire semaine évaluée pour le prix du pétrole. 

La stratégie qui a prévalu dimanche lors de cette entrevue entre les 23 participants OPEP+, s’inscrit dans l’accord à l’augmentation de leur production de 400.000 barils par jour. C’est à partir du mois prochain jusqu’à la fin de l’année en cours. Cela contribuait à alimenter l’économie mondiale, au fur et à mesure que la pandémie s’atténue. 

Une hausse de 10.000 barils de pétrole par jour pour l’Algérie

Aussi, on apprend par le biais de la même source, que l’organisation évoluera l’évolution du marché le mois de décembre. L’accord entendu ce dimanche, repousse par ailleurs la date limite du plafonnement de la production d’avril, à décembre 2022. La prochaine réunion est prévue pour le 1er septembre. 

La réunion a vu la participation du ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab. L’Algérie figure parmi les pays qui reverront à la hausse leur production. Elle devrait augmenter la capacité de produire du pétrole de 10.000 barils par jour.

Il est utile de rappeler le prix du pétrole qui était en chute durant l’année 2020. Celle-ci a mis à rude épreuve le secteur des hydrocarbures comme d’ailleurs tous les autres secteurs en raison la propagation du coronavirus. Ce qui a perturbé les chaines de consommation, de transport et d’approvisionnement mondiales.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes